Résultats : Capgemini, solide, développe son activité offshore

Capgemini, champion français du service informatique, résiste plutôt bien à la crise. Le recul d’activité est cependant assez net sur le marché français et le second semestre promet d’être un peu plus morose. La SSII poursuit en revanche son développement offshore, avec désormais 28% de ses effectifs dans des pays à faible coût de main d’œuvre.

Capgemini, principale SSII française, a plutôt bien tenu la route au 1er semestre. Le groupe annonce un chiffre d’affaire de 4,376 milliards d’euros en léger recul à taux de change et périmètre constant (-2,2%).
L’activité est plutôt bonne selon la SSII en regard de la conjoncture. Les prises de commande progressent de 35% pour l’activité infogérance, mais sont en baisse de 12% en moyenne pour les trois autres métiers (conseil, intégration de systèmes et services de proximité) définis par Capgemini comme «  plus sensibles à la conjoncture, mais pour lesquels le ratio prises de commandes sur chiffre d’affaires s’élève encore à 1,07 ».
Deux bémols tout de même : le groupe a vu sa marge opérationnelle se réduire d’un point à 6,6% et le second semestre s’annonce difficile. Dans un communiqué, Capgemini explique qu’au total, « le chiffre d’affaires du groupe devrait accuser pour le second semestre 2009 une décrue comprise entre 4 et 6% (à taux de change et périmètre constants) ce qui conduirait pour l’ensemble de l’exercice 2009 à une contraction de 3 à 4%. » D’après la SSII, l’infogérance sera le seul métier relativement stable au 2ème semestre tandis que les autres continueront à afficher des baisses d’activité.

Des difficultés dans l’Hexagone

Au niveau géographique, si la zone américaine enregistre une belle croissance de 3,1% de son chiffre d’affaires, le bilan est plus contrasté en Europe. la France – qui reste la première région du Groupe – voit son chiffre d’affaires reculer de 4,6% en dépit de la progression de l’activité intégration de systèmes. Outre Manche, la région Royaume-Uni/Irlande, où l’activité infogérance est prépondérante, affiche une belle croissance de 12,7% à taux de change et périmètre constants.

Progression des effectifs offshore


En termes d’effectifs, le nombre de salariés se montait à 89 453 personnes au 30 juin, en progression de 3,4% par rapport à juin 2008 mais en recul de 2,4% sur l’effectif au 31 décembre dernier. Les salariés estampillés « offshore » représentent désormais 28% de l’ensemble contre 26% un an auparavant. Leur nombre devrait encore augmenter avec – en sus des présences en Inde, en Pologne, en Chine, au Maroc et en Amérique Latine - l’intégration prochaine au Vietnam « d’une plate-forme de développement et de maintenance forte d’une centaine de professionnels et principalement dédiée à des clients français du secteur de l’assurance. »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close