Les US, officiellement 1er marché pour Capgemini et Atos

Capgemini et Atos finalisent les rachats de iGate et Xerox ITO respectivement.

Capgemini et Atos montent officiellement d’un cran leur présence aux Etats-Unis. Avec la finalisation des rachats respectifs d’iGate et de Xerox ITO, annoncée cette semaine, le continent nord-américain devient la première zone géographique en termes de chiffre d’affaires des deux SSII.

Capgemini a annoncé le rachat de la SSII américaine (basée dans le New Jersey) en avril dernier pour plus de 4 milliards de dollars. Assis sur un CA d’1,3 milliard de dollars, ce prestataire de services IT de 33 000 personnes dans le monde, est certes bien implanté sur le marché américain, mais dispose également d’un important effectif en Inde, sur lequel Capgemini entend évidemment capitaliser, en ligne avec sa stratégie de développement sur le Sous-Continent. Fin 2014, Capgemini comptait quelque 100 000 personnes en Inde.

 « Cette acquisition constitue une étape très importante dans l'histoire de Capgemini. Avec IGATE, nos opérations en Amérique du Nord prennent une nouvelle dimension et cette région représente aujourd'hui notre plus grand marché en chiffre d’affaires. Par ailleurs, nos forces indiennes combinées nous permettent de concourir à armes égales contre les plus grands champions mondiaux de notre industrie », précise d’ailleurs Paul Hermelin, le Pdg de Capgemini, cité dans un communiqué. Avec cette finalisation, iGate devient une filiale en propriété exclusive indirecte de Capgemini.

De son côté, la finalisation du rachat (pour 966 millions de dollars) des activités services IT de Xerox (Xerox ITO - Xerox Technology Outsourcing) – rachat annoncé en décembre 2014 – permet Atos de de se positionner plus fermement sur le marché US, un marché nord-américain qui devient «  la première zone géographique d’Atos dans laquelle le Groupe se positionne désormais en neuvième place dans les services d’externalisation informatique », explique la société dans un communiqué.

La SSII réalisera un CA proche de 2 milliards de dollars sur le continent. Surtout, avec Xerox ITO, Atos doit tripler sa taille sur ce marché, qui fait partie des leviers de croissance de Thierry Breton. Pour Pdg, la clôture de ce rachat marque pour lui aussi « une étape importante ».

Dans le cadre de ce rachat, Atos récupère également un contrat d’infogérance d’infrastructure auprès de Xerox.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close