Ruby : progression continue, PHP en ligne de mire

Selon Evans Data, le langage de scripting Ruby aurait un peu plus rallié à sa cause des développeurs Web en Amérique du Nord. Avec une forte concentration d'adeptes enregistrés dans les pays émergents, la popularité de Ruby progresse à pas de géant pour se hisser tout près de PHP.

Le langage qui n'en finit plus de monter. Ruby, langage de programmation très tendance dans les  applications du Web 2.0, aurait enregistré un taux de progression de 40% chez les développeurs nord-américains. Une façon pour ce langage, dont une des facettes est d'accélérer les temps de développement, de confirmer sa position aux côté de PHP et Python, parmi les langages préférés des développeurs.

Selon le cabinet d'étude Evans Data, Ruby, dont le framework Ruby on Rails constitue la pierre angulaire, aurait fédéré 14 % des développeurs sondés qui affirment utiliser Ruby dans leurs travaux. La grande majorité des sondés affirment n'utiliser Ruby que partiellement dans leur quotidien : 3,3% estiment l'utiliser entre 1 et 9% de leur temps. Ce taux monte entre 10 et 19% pour 3% d'autres développeurs. Puis atteint entre 20 et 29% pour 3 % encore. Plus surprenant, 1,2% des personnes sondées affirment l'utiliser à 100%.

rubyjpg


Pour le langage de scripting, dont la communauté très active demeure un des points forts, il s'agit d'une nouvelle progression. Ce même cabinet avait également révélé que Ruby avait déjà conquis 1 développeur sur 5 dans les pays émergents comme l'Inde ou la Chine - des pays généralement associés à l'externalisation de développement ou à la maintenance d'applications. Là où en Europe et en Amérique du nord, le taux n'était que de 10%.

En 6 mois, Ruby a ainsi gagné de 4 points sur un territoire – l'Amérique du nord – qui constitue un baromètre en matière de tendance de développement. Mieux, 20% des développeurs interrogés comptent utiliser Ruby dès l'année prochaine, sur cette même région. Une ascension continue que le cabinet attribue notamment à la montée en puissance du Saas – notamment dans les applications métiers hébergés - dans les entreprises, qui lui-même profite de la crise, en tant qu'outil favorisant la réduction des coûts.

En mars dernier, Evans Data classait Ruby en 2e position des langages préférés des développeurs, derrière PHP qui domine d'une courte tête le segment des langages du web.

Lire aussi

Ruby et Rails draguent la communauté Java à Paris

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close