PHP, toujours le langage de scripting préféré des développeurs

Selon Evans Data, PHP détrône tous les langages de scripting lorsqu'on aborde les questions d'usages. Le fleuron des langages de Web, poussé par le Saas et le Cloud, domine encore son sujet, même si Ruby et Python, les « petits jeunes » du secteur, se taillent une belle part, pour la qualité de leur communauté, leur lisibilité et leur facilité de déploiement, notamment.

En dépit de la montée de la concurrence sur le terrain des langages de scripting (comme Ruby et Python), PHP reste le langage de programmation préféré des développeurs, a révélé le cabinet d'étude Evans Data, dans sa dernière enquête de satisfaction conduite auprès de 500 professionnels depuis le début 2009. Outre PHP, étaient pris en compte ActionScript, Flex, Perl, Javascript, F#, Windows Powershell, Python, Ruby, VB Script.

evansjpg


Une résistance presque sans faille pour le langage inventé en 1994 par Rasmus Lerdorf (aujourd'hui salarié de Yahoo) qui depuis, est devenu l'un des moteurs principaux du Web. Selon le baromètre de la société Tiobe, PHP se classe 4e des langages de programmation en mars 2009, toutes catégories confondues – et donc pas uniquement Web. Tiobe, qui analyse de façon très pragmatique, le nombre de compétences et d'ingénieurs qualifiés sur un langage, place Java n°1 (avec 19,79% du marché des compétences), C en n°2 (15.86%) et C++ en n°3 (10,35%). Python totalise 5.18% du marché, Javascript 3.60% et Ruby 2.60%. Avec la migration des applications vers le Web (Saas) et le Cloud Computing, PHP se voit ainsi placé au coeur des prises de décisions.

l'étude d'Evans Data vient confirmer cette tendance chez les développeurs à maintenir leur intérêt dans PHP, et de façon très concrète. Outre sa facilité d'utilisation – un avantage cité également pour Ruby et Python - , les développeurs estiment que le langage se distingue notamment par ses capacités à fédérer une communauté très active ainsi que par la disponibilité et la fiabilité de son écosystème d'outils. PHP sort également premier pour sa portabilité multi-plateforme - loin devant les autres – ainsi que pour ses performances.
Il se classe 2e pour le dynamisme de sa communauté – derrière Ruby dont la communauté est plus réduite, mais fortement active -, 2e pour son évolutivité  - derrière Python - , 2e dans sa facilité à  être maintenu – derrière Ruby - et enfin 2e pour ses possibilités de sécurité – derrière F# un langage développé par Microsoft.
PHP reste toutefois en net retrait dans la gestion de la mémoire où il se classe 4e  – derrière Python (n°1), Perl et Flex  - et dans la gestion des exceptions, où il termine 7e, loin derrière.

Rien d'étonnant alors que PHP viennent bousculer les langages comme Java, et s'immiscer petit à petit dans les systèmes d'information critiques des entreprises. Un point que souligne Andi Gutman lors d'un entretien donné à SD Times : le jeune CEO de Zend Technology (la « PHP company » comme elle se définit) y explique que, comparé à Java, PHP accélère les développements et les temps de déploiement – et ainsi la mise en production. La disponibilité d'une main d'oeuvre compétente, importante et peu coûteuse, ajoute-t-il, permet aussi de baisser les coûts généraux de développement. 

Zend Technology est l'un des principaux contributeurs au moteur de PHP et a construit son offre autour de produits commerciaux et Open Source autour du langage.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close