Paas : Engine Yard réfléchit à Node.JS dans ses nouveaux labo de test

Sentant la pression monter sur le terrain des Paas, Engine Yard, la société spécialisée dans le développement Ruby On Rails - et un cadre de la communauté Ruby et JRuby - a décidé d'accélérer ses développements en créant un programme d'incubation.

Sentant la pression monter sur le terrain des Paas, Engine Yard, la société spécialisée dans le développement Ruby On Rails - et un cadre de la communauté Ruby et JRuby - a décidé d'accélérer ses développements en créant un programme d'incubation. Ce projet, baptisé Engine Yard Labs, servira de centre de tests à de nouveaux services qui, à terme, pourront intégrer les outils de l'éditeur, et notamment son Paas.

Comme Heroku avant lui, Engine Yard a décidé d'expérimenter des travaux autour de Node.JS, ce framework Javascript très tendance utilisé notamment dans les applications cloud à faible latence. "Les fonctions proposées via Engine Yard Labs ne sont pas officiellement supportées et peuvent ou pas devenir des options supportées en tant que produit de la société dans le futur", explique la société sur son blog.

Engine Yard fait office de pionnier sur le segment du Paas. Initialement cantonnée à Ruby On Rails, la société a du progressivement adopter le multilinguisme, face à la pression imposée notamment par Heroku (propriété de Salesforce) et Cloud Foundry, le Paas de VMware. La société a récemment complété son offre du support de PHP, mais au lieu d'avoir recours à des développements internes, a préféré racheter Orchestra. Une façon d'accélérer l'innovation quand la concurrence se fait pressante.

De son côté, Heroku mise fortement sur la pluralité des langages et frameworks. Outre Java, PHP et Ruby, le Paas supporte également PHP, clojure, node.js, Python et Django.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close