Sur le reculoir, Microsoft porte à 18 mois la période de vente de XP après la sortie de Windows 7

Après avoir décrété que 6 mois suffiraient pour une migration de XP vers Windows 7, Microsoft revoit sa copie. Et étend à 18 mois la période de commercialisation de PC XP après la sortie de Windows 7. A moins de la publication d'un éventuel Service Pack.

Microsoft change son fusil d'épaule. Redmond, suite à la réaction d'analystes et de constructeurs, a décidé de prolonger un peu plus la durée de commercialisation de PC XP, permettant alors aux entreprises de planifier un peu moins dans l'urgence une éventuelle migration vers Windows 7.

Initialement, Microsoft avait annoncé qu'il autoriserait les revendeurs à livrer des PC équipés de XP quelque 6 mois après la sortie de Windows 7, officiellement programmée le 22 octobre 2009. Jusqu'en avril 2010, les OEM avaient donc la possibilité de vendre des PC  « downgradés » en XP. Rappelons que Redmond propose aux détenteurs de licence Windows 7 Professional ou de sa version Ultimate de pouvoir migrer vers Windows XP dans sa version Professional.

Gartner met son grain de sel

« Beaucoup trop court », se mit alors à hurler le Gartner, qui prenant l'affaire très au sérieux, estime que cette période rendrait l'administration des PC trop compliquée et les procédures de migration vers Windows 7 bien trop coûteuses pour les entreprises.

Selon le cabinet américain, cela pénaliserait très fortement les entreprises soucieuses de bypasser Vista et de rester sous XP. « Les PC achetés le 23 avril 2009 ou après peuvent seulement être downgradés vers Vista – ce qui n'aide pas les entreprises encore sous XP - », expliquait ainsi Michael Silver, analyste au Gartner, à nos confrères d'Infoworld. A moins de souscrire à la Software Assurance qui leur permettra d'obtenir une licence XP, pour passer ensuite, une fois l'entreprise prête à la migration, vers Windows 7.

Autre alternative mise en avant par l'analyste, « acheter après le 22 avril 2010 des PC Vista dans leurs  éditions Professional et Ultimate – ce qui donne accès à un droit de downgrade vers XP -, puis acheter ensuite une autre licence afin de mettre à jour ces PC vers Windows 7 ».  Bref, un véritable casse-tête contre-productif... et onéreux.

18 mois après la sortie de Windows 7

Du coup, face à cette avalanche d'arguments ultra-concrets, Microsoft a dû revoir sa copie, et manger son chapeau... Redmond a pris la décision de porter à 18 mois cette possibilité de commercialisation de XP post-sortie de Windows 7. Ce qui amène l'échéance à avril 2011 : bien plus confortable pour les gestionnaires de parcs.

« Les utilisateurs des éditions Professional et Ultimate auront la possibilité de downgrader vers Windows XP Professional sur des PC commercialisés 18 mois après la disponibilité générale de Windows 7 ou jusqu'à la sortie d'un Service Pack Windows 7, dès sa première mouture, ou si un Service Pack est développé », écrit un porte-parole de Microsoft dans un e-mail envoyé à nos confrères d'Infoworld. Conditionnant au passage la durée de cette période à la publication d'un éventuel SP1, sans aucune autre date fixe. Rappelons au passage que le SP1 de Vista était arrivé quelque 14 mois après la sortie de l'OS.

A lire aussi :

XP passe sous le régime du support étendu

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close