Intel se renforce dans l'embarqué avec le rachat de Wind River

Intel a annoncé aujourd'hui son intention de racheter Wind River, l'un des grands spécialistes mondiaux des systèmes d'exploitation et d'outils pour le monde de l'électronique embarqué. Objectif : accélérer sa croissance sur des secteurs tels que l'automobile, l'aéronautique, la défense ou le médical, mais aussi préparer son retour sur le monde des mobiles.

Intel a annoncé aujourd'hui son intention de racheter Wind River Systems, un des grands spécialistes mondiaux des systèmes d'exploitation embarqués et des outils de développement et d'optimisation pour systèmes embarqués. Le géant des processeurs propose 884 M$ pour acquérir l'intégralité du capital de Wind River, soit environ 11,5 $ par action. Wind River emploie environ 1600 salariés et a réalisé un CA de 360 M$ en 2008.


Préparer son retour dans les mobiles

Avec ce rachat, Intel entend accélérer son développement dans le monde des systèmes embarqués (systèmes de stockage, équipements télécoms, automobile, aéronautique, défense...) qui utilise déjà largement ses puces x86. Intel espère aussi accélérer son retour dans le monde du mobile. Au début des années 2000, la firme avait misé sur ses puces ARM Xscale pour se faire une place au soleil sur le marché des terminaux mobiles. Désormais, c'est sur des puces à jeu d'instructions x86 qu'elle parie pour s'imposer face aux acteurs traditionnels du secteur. L'an prochain, Intel devrait ainsi lancer une puce x86 basse consommation gravée en 32 nm et adaptée à la conception de terminaux nomades.


"Aligner l'expertise logicielle de Wind River avec les plates-formes Intel"

Wind River est notamment connu pour son système maison Vxworks, très utilisé dans le monde de l'embarqué, mais aussi pour ses travaux autour de versions de Linux pour le monde de l'embarqué. Ses OS et ses outils de test et de développement supportent une large variété de plates-formes telles que ARM, MIPS, Sparc, PowerPC et x86. Intel explique qu'il est attaché à ce support multiplates-formes, mais précise toutefois qu'en tant que filiale d'Intel, « Wind River alignera plus fermement son expertise logicielle avec les plates-formes Intel afin d'accélérer le rythme du progrès et de l'innovation logicielle ».
Autant dire que les utilisateurs de plates-formes embarquées non Intel ont quand même de quoi se faire quelques soucis même s'ils ont encore à leur disposition de multiples alternatives, comme par exemple chez Linuxworx, Montavista Software, QNX ou Radisys.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close