JavaOne : une communauté plongée dans l’expectative… mais qui n’aura pas de réponse

Le premier jour de JavaOne, la grand messe annuelle de Sun, qui se déroule cette semaine à San Francisco, aura douché certains espoirs. Placée sous le signe de la communauté, elle s’est ouverte avec un vibrant plaidoyer en faveur de l’ouverture – et, notamment, celle du code source. Mais au-delà, rien. Pas d’intervention d’Oracle, pas de visibilité, pas d’engagement vis-à-vis des communautés. Il faudra sans doute attendre septembre et peut être même la mi-octobre et Oracle OpenWorld, pour avoir de vraies réponses.

Dave Douglas, le directeur du développement durable et vice-président sénior de Sun pour le Cloud Computing, l’a martelé une bonne demi-heure lors de son intervention en ouverture de la journée CommunityOne – qui précède JavaOne de 24h, cette semaine, à San Francisco : « nous avons besoin d’ouverture. » Et de développer un regard quasiment philosophique sur les apports de l’ouverture en matière d’avancées technologiques et sociales. Bien sûr, ce discours n’a trompé personne : il avait des airs de mantra destiné à rassurer à préserver une communauté plongée dans l’expectative et dans le doute depuis le rachat de Sun par Oracle.

Christophe Jollivet, le leader du groupe d’utilisateurs Java de Tours, ne cache pas que d’importantes inquiétudes ont commencé à ronger la communauté Java : « dans les JUG [Java User Group, groupe d’utilisateurs Java, NDLR], certains sont déjà partis acheter des livres C# et estiment que Java est mort. Ce n’est bien sûr qu’une frange de la communauté. » Mais le rachat de Sun par Oracle ne signe pas la fin de Java, il marque peut-être néanmoins la fin d’une certaine époque. Christophe Jollivet relève ainsi que « Oracle n’a qu’une petite activité Open Source. On s’inquiète plus pour certains produits comme MySQL et, surtout, Glassfish. » Une question qui fait consensus, ici à San Francisco, où l’attachement au serveur d’applications J2EE de Sun semble très important.

Des questions sur Glassfish et Netbeans

Tugdual Grall, l’un des responsables du groupe d’utilisateurs Java de Nantes, le rappelle : Glassfish est l’implémentation de référence de J2EE. Son avenir est incertain alors qu’Oracle dispose déjà de WebLogic hérité du rachat de BEA. Cependant, pour Tugdual Grall et Christophe Jollivet, Oracle pourrait vouloir maintenir Glassfish, quitte à se contenter de le laisser vivoter, simplement pour ne pas avoir à ouvrir, au moins en partie, le code de WebLogic.

Et si Netbeans est loin d’avoir remporté l’adhésion des développeurs Java, certains n’en cachent pas moins leur attachement à cet environnement de développement et s’interrogent sur son devenir.

dsc 1839 hdr

Plus loin, c’est l’image d’Oracle qui pêche : « il n’a pas une grande réputation d’innovateur. » Et certains participants à CommunityOne de deviser déjà sur un futur choc culturel pour des salariés de Sun habitués à fonctionnement plus proche de celui d’un laboratoire de R&D que celui d’un éditeur très concentré sur « les ventes. »

Quid du support des communautés ?

Le discours de Dave Douglas n’a pas suffit à rassurer sur la manière dont Oracle traitera la communauté Java. Christophe Jollivet se pose des question à ce propos depuis plusieurs semaines : Oracle continuera-t-il de proposer des intervenants ? Des petits cadeaux comme Sun en avait l’habitude ? « Oracle a l’air de vouloir les maintenir ; on croise les doigts », indique-t-il. Pour Tugduall Grall, Oracle serait tout simplement bien inspiré de continuer de faire vivre les communautés Sun, ne serait-ce que pour cultiver une certaine image d’ouverture.

Le Keynote traditionnel d’Oracle à JavaOne était à l'origine prévu pour jeudi matin, en clôture de la conférence. « On aurait préféré l’avoir plus tôt… », nous glissaient ce matin quelques visiteurs de CommunityOne. Pas dupes pour autant, ils n’attendaient ni véritable engagement ni clarification.

Heureusement...  Car ce lundi 1er juin, l’intervention prévue d’Oracle a été officiellement déprogrammée. Ironiquement, c'est Microsoft qui assurera une présentation en remplacement. La rumeur veut qu’Oracle pourrait en fait intervenir ce mardi matin, au cours du keynote de Sun, brièvement, pour saluer l’assemblée d’une conférence JavaOne dont certains se demandent déjà, dans les allées, si ce n’est pas la dernière.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close