Oracle présente Solaris 11.1

La semaine dernière, à l’occasion de sa conférence OpenWorld, Oracle a présenté la version 11.1 de Solaris, une première mise à jour de la version 11 qui constituait une mouture pivot pour l’OS. Logiquement, l’Unix maison de la firme de Redwood Shores, hérité de Sun, se teinte un peu plus au couleur du Cloud, en proposant un OS taillé pour le monde des infrastructures en nuage.

La semaine dernière, à l’occasion de sa conférence OpenWorld, Oracle a présenté la version 11.1 de Solaris, une première mise à jour de la version 11 qui constituait une mouture pivot pour l’OS. Logiquement, l’Unix maison de la firme de Redwood Shores, hérité de Sun, se teinte un peu plus au couleur du Cloud, en proposant un OS taillé pour le monde des infrastructures en nuage. Oracle met notamment en avant le support de Federated File System  (FedFS) ou encore celui des désormais très tendance réseaux programmables (SDN - Software Defined Networks). Des fonctions qui permettent d’optimiser les ressources réseaux des environnements Cloud, via notamment  Edge Virtual Bridging. Cette 11.1 est également censée avoir été optimisée pour les dernières évolutions de la base de données phare du groupe, souligne encore Oracle, citant le redimensionnement à chaud, l’analyse des goulets d’étranglement au niveau des entrées-sorties via DTrace, ainsi que le support jusqu’à 32 Go de RAM et plusieurs milliers de CPU. Enfin Oracle souligne également des améliorations côté stockage partagé. Au total, Oracle aurait réuni près de 300 nouveautés dans son Unix.

Pour approfondir sur Unix (Risc et Itanium)

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close