LibreOffice : les versions Android et iOS avancent petit à petit

Dans un entretien accordé à nos confrères britanniques de Linux User, Michael Meeks, l’un des fondateurs de la Document Foundation, et développeur chez Suse, confirme que les travaux autour d’une version mobile de LibreOffice avancent petit à petit et qu’une première mouture pour Android pourrait voir le jour à horizon 2013. Cette version, précise-t-il, ne proposera que des fonctions de visualisation et de lecture de documents dans un premier temps.

Dans un entretien accordé à nos confrères britanniques de Linux User, Michael Meeks, l’un des fondateurs de la Document Foundation, et développeur chez Suse, confirme que les travaux autour d’une version mobile de LibreOffice avancent petit à petit et qu’une première mouture pour Android pourrait voir le jour à horizon 2013. Cette version, précise-t-il, ne proposera que des fonctions de visualisation et de lecture de documents dans un premier temps. L’objectif confirme-t-il est de proposer une unique base de code de la suite bureautique pour Android (avec une interface remaniée selon le terminal) et pour le desktop. 

La version pour iOS, quant à elle, dont les développements avaient également été annoncés en octobre 2011, nécessiteraient des travaux gigantesques, indique-t-il, plus conséquents que pour Android. Ces développements mobiles sont conçus pour créer une synergie avec le desktop, ajoute-t-il. 

Enfin, autre enseignement de cet entretien, les équipes de LibreOffice travaillent également sur des fonctions de collaboration qui devraient permettre à des membres d’une équipe de co-éditer un unique document, mais sans passer par une technologie de serveur intermédiaire.

Pour approfondir sur Bureautique

Ransomware : Petit guide express L'attaque de ransomware de mai 2017, WannaCry, a affecté près de 300,000 ordinateurs dans plus de 150 pays. Elle a fait les gros titres et a choqué beaucoup de grands groupes et de politiques – NHS, la Sécurité sociale du Royaume-Uni, fait partie des victimes les plus affectées. Mais cette attaque n’a en revanche pas surpris les experts de sécurité informatique, outre peut-être son ampleur, qui s’efforcent de sensibiliser au quotidien sur ce type de dangers. Et si WannaCry n’était finalement qu’une opportunité de faire enfin réaliser aux DSI, mais aussi aux particuliers, l’importance d’une stratégie de cyberdéfense robuste et fiable. Ce rapport spécial revient sur les caractéristiques de ce rancongiciel bien mystérieux. Vous y trouverez également des analyses sur les risques globaux des ransomwares et les meilleures manières d’y faire face. Bonne lecture.

- ANNONCES GOOGLE

Close