Paul Otellini, le CEO d'Intel, va quitter la firme en mai 2013

Le patron d'Intel va passer la main en mai 2013 après près de 8 ans à la tête du numéro un mondial des processeurs. Son successeur devrait être connu dans les prochains mois.

Paul Otellini (à gauche), accompagné de son prédécesseur, Craig Barrett (au centre) et de Sean Maloney (à droite), autrefois pressenti pour succéder à Otellini.

Intel a annoncé aujourd’hui le prochain départ à la retraite de son CEO, Paul Otellini, qui quittera toute fonction exécutive dans la société en mai 2013. 

Le conseil d’administration d’Intel n'a pas immédiatement annoncé le nom de son successeur et a indiqué qu’il étudierait plusieurs candidats, internes et externes à la société, pour le remplacer. En attendant plusieurs responsables de la firme se voient promus au rang de vice-président exécutif :  il s’agit de Renee James, qui dirige la division logicielle, de Brian Krzanich, le COO et patron de la fabrication, et de Stacy Smith, le directeur financier et directeur de la stratégie. 

Une croissance de 50% en 7 ans, malgré la pire crise de l'histoire pour l'industrie IT 

Arrivé en 2005 à la tête de la société – où il a remplacé Craig Barrett -, après plus de 30 ans passés chez Intel, Paul Otellini a du faire face à l’une des plus graves crises économiques qu’ait connu l’industrie et a du aussi mener la transformation d’Intel pour le rendre plus compétitif sur le marché des serveurs et des mobiles. Sur le premier point, la stratégie du n°1 mondial des semiconducteurs a été un total succès. Sur le second point, Intel est encore loin d’avoir fait la preuve qu’il peut faire face à l’écosystème ARM. Sous son règne, Intel a toutefois vu son CA progresser de près de 50%, passant de 38,8 Md$ à 54 Md$. 

Une succession problématique 

La succession de Paul Otellini est toutefois loin d’être évidente. L’un de ses successeurs potentiels, Pat Gelsinger, a en effet quitté Intel pour EMC en 2009 et dirige aujourd’hui VMware. Un autre prétendant potentiel, Sean Maloney, a subi une grave attaque en 2010 qui l’a privé de la parole pendant de nombreux mois. Après de nombreux mois de rééducation et d’efforts, Maloney a pris la présidence de la filiale chinoise de la firme début 2011, mais a indiqué son intention de prendre sa retraite en janvier 2013. Il faudra donc sans doute attendre quelques semaines ou quelques mois pour connaitre le nom du successeur d’Otellini. 

En savoir plus sur le web : L'annonce d'Intel    

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close