Dell a refusé de racheter Autonomy

Nous savions qu’Autonomy s’était rapproché d’Oracle, avant d’être racheté par HP. Aujourd’hui nos confrères du Daily Telegraph nous apprennent que le Britannique aurait également essayé de se vendre à Dell, mais, comme avec Oracle, il aurait essuyé un refus.

Nous savions qu’Autonomy s’était rapproché d’Oracle, avant d’être racheté par HP. Aujourd’hui nos confrères du Daily Telegraphnous apprennent que le Britannique aurait également essayé de se vendre à Dell, mais, comme avec Oracle, il aurait essuyé un refus. Selon Michael Dell, le groupe n’aurait pas apporté beaucoup de considération à l’opération.

«Pas à ce prix, Une conclusion évidente que toute personne censée pouvait tirer», indique-t-il, faisant notamment référence au montant auquel Autonomy souhaitait se vendre. Cette sortie de Dell rappelle également la passe d’arme à laquelle se sont livrés Larry Ellison et Mike Lynch, respectivement, président d’Oracle et ex-PDG d’Autonomy. Le premier a toujours soutenu avoir été approché par Autonomy pour une éventuelle revente.

Une affaire que le second a toujours niée. L’affaire avait pris une tournure théâtrale sur la place publique,les deux acteurs se traitant mutuellement de menteurs. Reste que cette affirmation de Michael Dell a également pour effet d'étayer les conclusions de HP qui accuse Autonomy et son patron Mike Lynch de fraude comptable et d’avoir gonflé artificiellement les chiffres de la société lors de la revente.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close