Marché des mobiles : 2012, l'année Samsung

Pour la première fois depuis 1998, Nokia tombe de son trône du n°1 des mobiles, évincé par un Samsung à la stratégie ultra agressive sur tous les segments de marché. Le Coréen devient le n°1 des mobiles et des smarphones, creusant même l'écart avec Apple.

Début d'un règne. Sur le marché des mobiles, 2012 sera l'année Samsung, si l'on en croit les derniers chiffres publiés par le cabinet d'étude IHS Supply. Selon ses prévisions, le Coréen est ainsi parvenu à déstabiliser l'ordre du marché des mobiles, faisant vaciller de son trône Nokia qui occupait depuis 14 ans la place de n°1. Mais surtout creusant l'écart avec Apple sur le segment très porteur des smartphones. Samsung fait désormais la course seul en tête dans le monde. Chiffres à l'appui : IHS prévoit ainsi que Samsung compte en 2012 pour 29 % des ventes de mobiles contre 24 % il y a un an. Nokia, quant à lui, en pleine phase de transition vers des terminaux Windows Phone, accuse toujours le coup et peine à accrocher le Coréen, tant sur le segment des smartphones que sur celui des téléphones mobiles standard. Un segment où le Finlandais, avec son OS Symbian, était parvenu jusqu'alors à maintenir le cap. En 2012, Nokia devrait laisser dans la bataille une partie de ses parts de marché, et du coup sa place de n°1 qu'il détenait depuis 1998. Le Finlandais représentera 24 % des ventse de mobiles en 2012. 6 points perdus en un an !

IHS-CAPJPG   Evidemment, résume IHS Supply, ces résultats sont ainsi dus à la popularité et à l'offre des deux constructeurs sur le segment des mobiles le plus porteur : celui des smartphones. Nokia et Samsung ont ainsi "connu des fortunes divergentes" sur ce segment qui compte désormais pour 47 % des ventes totales de mobiles en 2012 (contre 35 % en 2011). Logiquement la force de frappe et la stratégie de multiplication des offres de Samsung, tant smartphone qu'entrée de gamme, a porté ses fruits. Alors que Nokia reste quant à lui "embourbé", précise IHS, dans sa transition vers Microsoft sur le créneau des smartphones tandis que ses ventes sur l'entrée de gamme fondent comme neige au soleil. Une réalité que confirment les chiffres : en 2012, Samsung - avec ses terminaux Android - doit monopoliser quelque 28 % des ventes de smarphones, tandis que Nokia enregistre le plus beau gadin du secteur (-11 points, à 5 %). Mais cette stratégie de "carpet bombing" d'offres chez Samsung a également eu un impact sur la bataille que le Coréen livre à Apple. Alors que les deux rivaux étaient au coude à coude à la fin 2011, avec un petit point d'écart en faveur de Samsung, en 2012, le Coréen distance la firme à la Pomme. En distillant sa gamme Galaxy sur le haut et sur l'entrée de gamme des mobiles, Samsung a "touché une cible plus large qu'Apple et sa gamme iPhone limitée au haut de gamme", explique ainsi IHS. En 2012, donc, 28 % des smartphones dans le monde sont des Samsung contre 20 % pour Apple. L'écart se creuse. A eux deux, les deux ténors représenteront 48 % des ventes de smartphones en 2012, contre 39 % en 2011.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close