La Wi-Fi Alliance et la WiGig Alliance fusionnent

Les deux organismes proposeront un standard commun supportant des débits pouvant atteindre 7 Gbit/s dans la bande des 60 GHz. Une bande de fréquence largement disponible en Europe.

La Wi-Fi Alliance a annoncé sa fusion avec la Wireless Gigabit Alliance, une réunion qui va lui permettre de gérer le futur du standard WiGig. En cours de développement depuis déjà plusieurs années, ce dernier a pour objectif de permettre des communications de proximité à large bande à des débits pouvant atteindre 7 Gbit/s. Typiquement, les promoteurs de WiGig espèrent imposer la technologie pour la synchronisation de données à haut débit entre ordinateurs et équipements nomades mais aussi pour les échanges de données (streaming audio ou vidéo) entre décodeurs et TV. WiGig dispose par exemple d’extensions pour supporter le HDMI sans fil ou le DisplayPort sans fil…

45403_social-network

Idéalement, WiGig est conçu pour permettre de très hauts débits à faible portée (moins de 10m). Ses débits élevés s’expliquent par la largeur de bande disponible dans la bande des 60 GHz. Les équipements WiGig disposent ainsi d’environ 7 GHz de spectre aux USA et au Canada, et de 9 GHz de spectre en Europe pour échanger des données contre 83,5 MHz dans la bande des 2,4 GHz.

Autre bonne nouvelle, du fait de sa faible portée et de sa difficulté à traverser les murs, le standard WiGig est bien moins sujet aux perturbations du voisinage que ne l’est le standard Wi-Fi. Typiquement ce dernier sera utilisé pour fournir de la connectivité IP à l’échelle d’une maison tandis que WiGig permettra des communications point à point ou point-multipoint (dans ce cas, le standard s’appuie sur les architectures 802.11 existantes) à l’échelle d’une pièce. Avec la fusion des deux organismes de standardisation, l’idée est de permettre la mise sur le marché de systèmes mixtes combinant Wi-Fi et WiGig et capables de basculer indifféremment entre les deux modes en fonction des usages et de la qualité de service requise.

La fusion entre les deux entités sera opérationnelle au milieu de l’année 2013 et les premiers équipements WiGig sont attendus pour le courant de l’année. Il est à noter qu’Intel fait parti des soutiens de WiGig, au côté de constructeurs comme Cisco, Dell, Huawei, Microsoft, NEC, Samsung ou Toshiba. BroadCom, Marvell et Qualcomm font aussi parti de l’alliance WiGig.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close