La gestion des licences logicielles, un enjeu mal appréhendé

La représentativité de l’échantillon est limitée mais le constat est impressionnant.

La représentativité de l’échantillon est limitée mais le constat est impressionnant. Lors du sommet européen Gartner Procurement, Financial and Asset Management, CA Technology s’est essayé à sonder un peu moins d’une centaine de «décideurs séniors (directeurs des systèmes financiers, responsables des approvisionnements, directeurs informatiques, architectes, gestionnaires des ressources, architectes des modèles de données, et.) provenant de 19 pays», sur leur gestion des licences logicielles. 

Et s’il faut voir le moindre reflet de la réalité dans les résultats, celle-ci s’avère alors préoccupante. Selon CA Technologies, 76 % des sondés «reconnaissent rencontrer des difficultés pour identifier les logiciels inutilisés et en redistribuer les licences ». Une source d’économies inexploitée. Pire : à 77 %, ils reconnaissent que le travail d’inventaire leur serait difficile pour «gérer le reporting et les réponses d’audit». Audit auquel 85 % des sondés ont été confrontés. Près de 9 sur 10 s’attendent d’ailleurs à y faire face (de nouveau pour certains, donc) au cours des 12 prochains mois. 

Prêchant pour sa paroisse, CA Technologies relève que «43 % des entreprises s’appuient sur des outils manuels ou départementaux pour suivre l’utilisation des logiciels ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close