Les ventes d’iPad et d’iPhone continuent de porter la croissance d’Apple

Apple va bien et ne s’en cache pas.

Apple va bien et ne s’en cache pas. Au dernier trimestre 2012, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 54,5 Md$ en progression de 18 % sur un an, pour un bénéfice de 13,1 Md$. Ce dernier ne progresse que de 0,3 % sur un an. Le signe d’un léger tassement de la marge d’Apple, d’ailleurs passée sous les 40 %, à 38,6 %. Ces résultats, le groupe ne les doit clairement pas aux ventes de Mac, passées de près de 5,2 millions d’unités au dernier trimestre 2011 à un peu plus de 4 millions. Les ventes d’iPhone ont en revanche enregistré une belle croissance à près de 48 millions d’unités, contre à peine plus de 37 millions un an plus tôt. Les ventes d’iPad se sont également très bien tenues, avec près de 23 millions d’unités écoulées contre 15 millions fin 2011. Si Apple ne détaille pas ses ventes entre iPad 4 et iPad mini ou encore iPad 2, on peut tabler sur un beau succès des modèles les moins chers : le panier moyen sur l’iPad a chuté de plus de 200 $ depuis le lancement de la tablette pour s’établir à 450 $. Un autre élément qui contribue peut-être à l’explication du recul de la marge du groupe. A noter que Tim Cook, patron d’Apple, a reconnu que l’iPad tend à cannibaliser les ventes de Mac. Ce qu’il présente comme une «importante opportunité [...] Nous savons que l’iPhone a cannibalisé une partie de l’activité iPod, que l’iPad cannibalise une partie des ventes de Mac, et cela ne nous inquiète pas ».  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close