Amazon : une année 2012 déficitaire qui plaît à la bourse

Après avoir boudé Apple dont la machine à profit est en voie de ralentissement, Wall Street a hier encensé Amazon (même si aujourd'hui le titre recule), malgré un chiffre d'affaires et un bénéfice inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2012. Plutôt que de retenir ces indicateurs, les marchés ont préféré se focaliser sur l'amélioration de la marge opérationnelle du géant du e-commerce : en un an, celle-ci est passée de 2,7 à 3,2 % du chiffre d'affaires.

Après avoir boudé Apple dont la machine à profit est en voie de ralentissement, Wall Street a hier encensé Amazon (même si aujourd'hui le titre recule), malgré un chiffre d'affaires et un bénéfice inférieurs aux attentes au quatrième trimestre 2012. Plutôt que de retenir ces indicateurs, les marchés ont préféré se focaliser sur l'amélioration de la marge opérationnelle du géant du e-commerce : en un an, celle-ci est passée de 2,7 à 3,2 % du chiffre d'affaires. Pour les analystes, la progression pourrait être le signe des progrès de la firme de Jeff Bezos sur ses nouvelles activités à valeur ajoutée (la vente de contenus sur sa tablette Kindle et les activités Cloud d'AWS). L'activité "historique" du cyber-libraire - le e-commerce - se traduisant logiquement par des marges minimales.

AWS : une activité estimée à 1,5 Md$ en 2012 Reste que, pour l'instant, "démonter" le modèle Amazon relève encore de la boule de cristal. La société n'a en effet pas encore publié ni les volumes de vente de e-readers et tablettes Kindle, ni le chiffre d'affaires de son activité Cloud (Amazon Web Services). Dans un communiqué, le fondateur de la société, Jeff Bezos, explique : "après 5 ans, le livre électronique est une activité à plusieurs milliards de dollars et une activité en forte croissance - en progression d'environ 70 % sur un an. Par opposition, nos ventes de livres classiques ont connu la plus faible croissance en décembre depuis 17 ans, avec seulement +5 %." Amazon affirme que le Kindle Fire HD reste le best-seller d'Amazon dans le monde. Côté AWS, le chiffre d'affaires est intégré à la ligne "autres", qui pèse 2,4 Md$ sur l'année 2012. C'est aussi cette ligne qui enregistre la plus forte croissance sur l'année (+ 64 %). Les observateurs évaluent à quelque 1,5 milliard de dollars l'activité Cloud seule. Au total, sur l'ensemble de l'année, Amazon a généré un chiffre d'affaires de 61 Md$ (+ 27 %) pour une légère perte (39 millions). En 2011, la société avait dégagé un bénéfice de plus de 630 millions. Cette contre-performance est notamment due aux investissements de la société dans de nouveaux entrepôts (dont deux en France).

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close