Cet article fait partie de notre guide: MDM : un levier pour le BYOD

L'avenir des tablettes dans l'entreprise

Les tablettes sont disponibles dans des formats très divers et sous des plateformes très variées - mais lesquelles vont sortir du lot et devenir, demain, nos outils de travail préférés ?

Les tablettes vont jouer un rôle de plus en plus critique au travail. Elles vont envahir nos bureaux, que ce soit en étant achetées directement par les entreprises, ou indirectement, par les employés dans le cadre de programmes de Bring Your Own Device.

Pour différencier leurs produits par rapport à la concurrence, les constructeurs de tablettes offrent une variété grandissante de références avec des tailles d'écrans, des systèmes d'exploitation, des connectiques et des accessoires différents.

Par exemple, en juin 2013, Samsung a annoncé sa gamme Galaxy Tab 3 - une tablette 7 pouces, une 8 pouces et une 10.1 pouces. Cette diversité de modèles est devenue pertinente, en partie, parce que les acheteurs n'ont pas de préférences uniformes concernant la taille de leurs tablettes.

Les études sur les achats en ligne aux Etats-Unis ont mis à jour une variété de préférences. Même si beaucoup d'acheteurs se dirigent vers les tailles "traditionnelles" de tablettes.

Quand on leur demande directement, 61% des consommateurs qui possèdent ou qui prévoient d'acheter une tablette disent en effet préférer les modèles entre 8.9 et 10.1 pouces, ce qui englobe des références qui vont du Kindle Fire HD d'Amazon (8.9 pouces) à la Galaxy de Samsung (10.1 pouces) en passant par l'iPad (9.7 pouces). Etant donné qu'Apple a créé ce marché des tablettes avec l'iPad, le fait que 39% des consommateurs ne préfèrent pas ces tailles est à noter : il suggère qu'il existe bel et bien de la place pour une large gamme d'appareils.

Des tailles plus petites séduisent une autre partie du marché. Ainsi, 16% disent préférer les écrans de 7 à 7.9 pouces. La première Kindle Fire d'Amazon, de 7 pouces, a ouvert la voie à cette catégorie. L'iPad Mini d'Apple est devenue un élément de plus en plus important dans le portefeuille de la marque, depuis son introduction en novembre 2012. Les systèmes d'exploitation (OS) de Microsoft, Windows 8.1 et Windows RT 8.1 vont équiper des tablettes de 7 et 8 pouces, un développement significatif pour un éditeur qui cherche toujours la bonne niche pour pénétrer le marché.

Des variantes plus grandes

Les modèles plus grands trouvent également leur public. Même si, actuellement, il existe peu de tablettes au delà des 10 pouces, les appareils de type écrans tactiles ou tablettes hybrides vont se multiplier dans les mois à venir. A l'extrémité haute du marché, on trouve des appareils comme le IdeaCenter Horizon de Lenovo, un PC de 27 pouces avec toutes les caractéristiques d'une tablette. Des acheteurs montrent un intérêt pour ces "form factors" plus grands, puisque 11% d'entre eux disent préférer les tablettes de plus de 10.1 pouces.

Reste un client sur huit, qui n'est pas sûr de ce qu'il souhaite. Pas moins de 12% d'entre eux déclarent qu'ils ne savent pas quelle taille de tablette ils préfèrent. Ce qui souligne la prépondérance des magasins physiques, du conseil des vendeurs et de la possibilité d'essayer les appareils en les ayant concrètement dans les mains avant d'acheter.

Mais si les tailles et les formes des tablettes sont très nombreuses, la plus grande source de fragmentation du marché reste les OS. Les tablettes sont en effet un champs de bataille de première importance pour les éditeurs de plateformes.

Apple iOS

L'iPad d'Apple reste le leader du marché, avec iOS. Apple - l'inventeur du marché de la tablette moderne - a vendu plus de 140.000 exemplaires de son iPad. Il en a écoulé plus de 100 millions dans les deux premières années et demi après la sortie du produit. En comparaison, il a fallu cinq ans et demi à Apple - de 2001 à 2007 - pour atteindre les 100 millions d'iPods, et quatre ans et demi - de 2007 à 2011 - pour écouler 100 millions d'iPhones. A l'avenir, iOS devrait garder son leadership, malgré une part de marché déclinante, grâce à son incroyable écosystème applicatif et à l'adhésion autour de sa plateforme.

Android

Android et ses forks continuent de gagner des parts de marché (PDM). Android a eu un départ assez lent en 2011, avec plusieurs échecs, comme le Xoom de Motorola. Depuis, l'OS n'a cessé de progresser. Parmi les employés du secteur tertiaire, un quart disent utiliser une tablette sous Android pour leur travail, tandis que 9% ont opté pour un fork sous la forme d'une Kindle Fire HD. Le gros du succès de ce système vient de deux fabricants - Samsung et Amazon - qui vont continuer à dominer le segment composé d'Android et de ses variantes.

Windows 8

Microsoft cherche à s'implanter sur le marché avec ses Windows. Au deuxième trimestre 2013, Windows n'a pas fait forte impression sur les "travailleurs du savoir", ni avec Windows 8 (2% de PDM) ni avec Windows RT (1%). D'un autre côté, fin 2012, 20% de ces utilisateurs donnaient leur préférence à Windows 8 pour leur prochaine tablette. Forrester pense que Windows arrivera à s'ancrer sur ce marché, à la condition que Microsoft améliore grandement son écosystème - particulièrement en ce qui concerne le nombre et la qualité des apps utilisant l'Interface Moderne (ex-Metro).

Stratégie BYOD

Les tablettes vont inévitablement se faire une place au travail. La vaste croissance du marché des tablettes grand public - on estime la base installée à 738 millions d'unités en 2017 - est un terreau fertile pour des comportements du type Bring Your Own Device (BYOD). Mais quand des problèmes légaux ou réglementaires, ou n'importe quelle autre raison, rendent impossible le BYOD, suivez un stratégie de "co-optation". Achetez des tablettes auprès des meilleurs fournisseurs du marché et faîtes plaisir à vos employés.

Cela ne signifie pas toujours leur donner des terminaux grand public. Leur travail pourrait être rendu plus facile avec un choix moins évident. C'est l'accroche de beaucoup de fournisseurs de tablettes sous Windows 8 qui mettent en avant la puissance d'applications comme Office, alliée à l'ultra-portabilité d'une tablette.

Mais cela signifie de donner aux employés une très bonne expérience utilisateur et de leur expliquer pourquoi les modèles que vous avez sélectionnés - de préférence en les ayant consulter lors du processus - correspondent le mieux aux objectifs.

La seconde option pour l'équipe IT est d'accepter les souhaits des employés, tout en créant une politique BYOD supportée par des outils de management. Pour que le BYOD fonctionne dans votre entreprise : codifier les usages, publier des règles et des process qui permettront aux collaborateurs d'apporter leurs propres appareils au travail avec un minimum de difficulté. Investissez aussi dans un système de gestion des flottes mobiles professionnelles et de déploiement. Donner des instructions concrètes, en plus de ces outils de management, aboutiront à un environnement plus organisé, plus sécurisé et plus propice au travail, et non pas à un capharnaüm d'appareils.

Ce texte est extrait du rapport de Forrester Research (août 2013) : "Business and Consummer Tablet Forecast Update, 2013 To 2017", par J.P. Gownder, Principal Analyst.

Publié le 3 février 2014 sur ComputerWeekly. Adapté de l'anglais par la rédaction.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close