Bing chute, Microsoft attaque Google

Le moteur de recherche de Microsoft ne convainc pas.

Le moteur de recherche de Microsoft ne convainc pas. D’après les derniers chiffres de Comcast, il est désormais à la 5 e place des moteurs de recherche les plus utilisés derrière Google (65,2 % de part de marché mondiale), Baidu (8,2 %), Yahoo (4,9 % même si indirectement c’est Bing qui est derrière) et le russophone Yandex (2,8 %). Bing n’est utilisé directement que par 2,5 % des internautes mondiaux. Et, même en y ajoutant la renommée historique de Yahoo, il reste encore loin derrière ses deux principaux concurrents avec 7,4 % de part de marché. 

Du coup, Microsoft riposte en lançant une campagne publicitaire « Don’t get scroogled » sur la façon dont Google se sert des informations des utilisateurs pour cibler les publicités que ceux-ci verront dans ses services. Le service plus particulièrement visé par cette nouvelle campagne est la messagerie Gmail, où un service automatique analyse tous les courriers échangés pour afficher des publicités contextualisées. Microsoft pousse pour l’occasion Outlook.com, le futur remplaçant d’Hotmail.

Pour approfondir sur Internet et outils Web

- ANNONCES GOOGLE

Close