Microsoft ouvre officiellement Outlook.com

Microsoft a officiellement sorti son service de messagerie Outlook.com des phases de test et démarre la migration de ses utilisateurs Hotmail. Redmond tente de revenir sur la scène du Webmail et de donner une véritable messagerie en ligne à ses vaisseaux amiraux, Windows 8, Office et Windows Phone.

Alors que s’ouvre ce jour la Lync Conference 2013, où Microsoft devrait dévoiler sa stratégie sur le terrain des outils de collaboration et de communications notamment, l’éditeur de Redmond a officiellement annoncé la fin des phases de test d’Outlook.com, son service de messagerie Web annoncé en août 2012, et censé remplacer le très vieillissant Hotmail.com. A partir d’aujourd’hui, Microsoft reboote officiellement Hotmail et migre progressivement ses utilisateurs vers son nouveau webmail. 

En six mois, son service aurait rallié quelque 60 millions d’utilisateurs, se félicite par ailleurs Microsoft. L’heure est désormais à rapatrier les abonnés Hotmail, et éviter leur fuite vers des services concurrents. Le changement pour ces utilisateurs Hotmail devrait être sans douleur, insiste David Law, directeur de produit Outlook.com, sur son blog. « Tout depuis leur adresse email @hotmail.com, leur mot de passe, leurs dossiers, leurs contacts, leurs filtres, leurs réponses, etc... resteront les mêmes, sans interruption de services », précise-t-il. 

L’enjeu sera donc bien d’aller en séduire d’autres. Comprendre ceux de Gmail, notamment. Car pour Microsoft, Outlook.com vise à ré-installer sa marque forte Outlook pour lui permettre de revenir dans la course au webmail. Un segment où il s’était fait distancé par Gmail. Mais dans ce contexte de synchronisation constante entre plusieurs terminaux, de services hébergés et de connexions permanentes, Microsoft se devait de ré-aligner également sa messagerie en ligne sur sa stratégie de conquête. L’année 2012 et le début 2013 ont notamment vu la sortie de Windows 8 ainsi que celle d’Office 365. Sans oublier la montée en puissance de Windows Phone. Outlook.com est donc un élément indissociable et désormais indispensables de ces briques Microsoft. 

Intégration avec Skype 

Si Microsoft met notamment en avant la possibilité de connecter son webmail aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, LinkedIn), ou encore son étroite intégration avec SkyDrive, l’un des points clés est le rapprochement prévu avec Skype, qui devrait apporter des fonctions de ToIP, chat, vidéo en ligne... De quoi alors placer cet outil racheté 8,5 milliards de dollars en 2011 au coeur de la stratégie du groupe, et amorcer enfin une intégration étroite et utile aux solutions de marque. 

Skype prendra également la succession de Live Messenger à partir du 8 avril prochain, et deviendra l’outil de messagerie instantané de la marque. Surtout avec Skype, Microsoft a une carte à jouer : celle d’être assis sur un vaste de réseau de communications. En 2012, par exemple, Skype a représenté un tiers des appels internationaux, en hausse de 44% (Source Telegeography). De quoi alors attirer le chaland...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close