Roaming : SFR casse les prix pour ses meilleurs clients

Le 15 février dernier, SFR a annoncé par le biais d’un communiqué de presse le lancement «d’une nouvelle offre sans équivalent sur le marché des télécoms qui permet à tous ses clients, grand public et entreprises d’utiliser l’Internet mobile en roaming pour seulement 5 € par jour ». Dans le détail, on apprenait que «tous les clients de SFR se déplaçant en Europe et dans les DIM peuvent profiter de 100 Mo par jour pour 5 € TTC ». Pour les entreprises clientes de SFR Business Team, l’offre est étendue aux Etats-Unis, avec 100 Mo par jour, encore, pour 5 € HT. «Tous les clients SFR» sont-ils vraiment concernés ? Non, en fait.

Le 15 février dernier, SFR a annoncé par le biais d’un communiqué de presse le lancement «d’une nouvelle offre sans équivalent sur le marché des télécoms qui permet à tous ses clients, grand public et entreprises d’utiliser l’Internet mobile en roaming pour seulement 5€ par jour ». Dans le détail, on apprenait que «tous les clients de SFR se déplaçant en Europe et dans les DIM peuvent profiter de 100 Mo par jour pour 5 € TTC ».

Pour les entreprises clientes de SFR Business Team, l’offre est étendue aux Etats-Unis, avec 100 Mo par jour, encore, pour 5 € HT. «Tous les clients SFR» sont-ils vraiment concernés ? Non, en fait. Pour le grand public, l’offre est limité aux abonnés des formules Carré. Comme le confirme l’opérateur, évoquant «une erreur» dans son communiqué, et assurant n’avoir eu «aucune volonté de laisser entendre que les clients RED [l’offre low-cost de l’opérateur, NDLR] étaient concernés ».

Pour 5 € TTC par jour, ceux-ci devront donc se contenter de 15 Mo. Alors qu’un porte-parole avait évoqué la semaine dernière des considérations techniques de facturation pour justifier la différence de traitement, Valérie Maucotel, directrice marketing international de SFR, explique qu’il s’agit en fait «d’un choix de ne pas offrir cette option à l’entrée de gamme et de la réserver à nos clients entreprises et formules Carré», un choix relevant simplement d’une logique de «segmentation marché ».

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close