Alcatel-Lucent : jusqu'à 3,6 M€ pour le nouveau patron

Selon BFM Business, le nouveau directeur général d'Alcatel-Lucent, Michel Combes - un transfuge de Vodafone -, percevra un salaire fixe de 1,2 M€ auquel s'ajoute un bonus pouvant atteindre 2,4 M€ par exercice.

Selon BFM Business, le nouveau directeur général d'Alcatel-Lucent, Michel Combes - un transfuge de Vodafone -, percevra un salaire fixe de 1,2 M€ auquel s'ajoute un bonus pouvant atteindre 2,4 M€ par exercice. Des niveaux comparables à ceux du prédécesseur de Michel Combes, Ben Verwaayen, même si le bonus de ce dernier pouvait atteindre 3,6 M€. 

Nos confrères ajoutent que Michel Combes pourra également bénéficier d'un super-bonus, qui lui sera attribué dans trois ans en fonction des performances de la société (sa valeur correspondant au maximum à 1,3 millions de titres de la société), ainsi que d'un golden parachute de 3,6 M€, à condition que le flux de trésorerie du groupe soit positif durant plus d'un an. Signalons que Ben Verwaayen ne bénéficiera pas, lui, d'un parachute doré pour son départ du groupe. Il aura en revanche droit à une retraite chapeau confortable (près de 500 000 euros par an). 

Malgré ces douceurs, il est probable que l'arrivée de Michel Combes à la tête de l'équipementier franco-américain se traduise par un recul de ses émoluments nets. Sur le dernier exercice de Vodafone (clos fin mars 2012), il avait perçu 2,4 M€ (hors bonus exceptionnel), en étant résident fiscal britannique. En repassant le channel, Michel Combes sera soumis aux règles d'imposition françaises, qui se sont récemment alourdies pour les hauts revenus. 

Pour son exercice 2012 Alcatel-Lucent a publié une perte de 1,3 Md€, s'expliquant en partie par des dépréciations d'actifs mais également par un résultat d'exploitation négatif (- 260 M€). L’équipementier disposait fin 2012 d'une trésorerie nette positive (126 M€), alors qu'elle était dans le rouge un an plus tôt. Un rebond dû à la vente en février 2012 de Genesys à Permira pour 1,5 Md$. Rappelons enfin qu'Alcatel-Lucent a gagé son portefeuille de brevets pour obtenir une ligne de crédits de 1,6 Md€ auprès de Goldman Sachs et de Crédit Suisse.

Pour approfondir sur Equipementiers

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close