Brocade dévoile un nouveau commutateur Fibre Channel et lève le voile sur le FC à 32 Gbit/s

A l'occasion de la présentation de son dernier commutateur fibre channel 16Gbit/s dense à 96 ports, Brocade a évoqué ses travaux sur le standard FC à 32 Gbit/s qui devrait être finalisé fin 2015. Il a aussi fait le point sur le support de FC dans OpenStack.

Brocade a confirmé son engagement à poursuivre le développement des réseaux de stockage Fibre Channel en s’engageant au développement d’une sixième génération du standard FC, à 32 Gbit/s. Séparément, le constructeur a également annoncé un commutateur fibre Channel rackable à haute densité capable d’accueillir jusqu’à 96 ports à 16Gbit/s, le Brocade 6520. 

Alors que la technologie FCoE (Fibre Channel over Ethernet) ne décolle pas vraiment et surtout qu’elle rencontre les pires difficultés à s’implanter dans les grands datacenters, le marché des réseaux Fibre Channel continue de progresser. Selon les chiffres de Dell’Oro, le marché FC aurait progressé de 4,5% en 2012. De quoi conforter Brocade dans sa stratégie face à son grand concurrent dans les SAN, Cisco, 

Fibre Channel à 32 Gbit/s 

L’annonce anticipée d’une prochaine mouture de Fibre Channel – on ne devrait pas voir le nouveau standard avant fin 2015 – est une façon pour Brocade de rassurer ses clients sur le devenir de la technologie mais aussi de pousser son avantage face à Cisco, qui en mettant l’accent sur FcoE a pris du retard sur son concurrent sur le marché des SAN. Cisco ne dispose ainsi toujours pas de commutateurs 16 Gbit/s à son catalogue, une situation qui vraisemblablement ne pourra durer longtemps sans conséquences. Le constructeur ne cesse d'ailleurs de céder du terrain sur le marché de la commutation FC face à Brocade. 

Pour la prochaine mouture du standard, le marketing de Brocade parle de FC Gen 6 et non pas de FC 16 Gbit/s, une façon de mettre l’accent sur le fait que la prochaine version du standard n’est pas qu’une histoire de débit mais aussi de nouvelles fonctions et capacités. Interrogé sur ces nouvelles fonctions, Bruno Guiet, ingénieur système chez Brocade, souligne que l'un des enjeux est notamment d'apporter une réponse à une demande grandissante en nombre d'I/O et pas forcément en débit, une demande liée au phénomène "d'IO-Mixer" généré par la consolidation croissante de multiples VM sur un même serveur physique. Bruno Guiet indique aussi que Brocade travaille avec ses partenaires à la normalisation de l’agrégation de liens Fibre Channel . Cet équivalent FC du LACP d’Ethernet pourrait reprendre les concepts de l’actuelle technologie ICL (InterChassis Link), utilisée par Brocade pour agréger des liens entre plusieurs de ses châssis de communication. 

Le constructeur insiste aussi sur le fait que, pour lui, le concept de génération correspond à une évolution des enrichissements logiciels qu’il apporte autour du standard. Historiquement plutôt faible en matière de supervision (ce qui a permis à des acteurs comme Visual Instruments de faire leur trou), Brocade a développé une série de technologies aujourd’hui regroupées sous appellation « Fabric vision » (ex-projet Mosaic), qui permet à un administrateur SAN de réaliser des opérations de diagnostic étendu aussi bien dans les couches de bas niveau ( physique, sur la fibre elle-même) que dans les couches de haut niveau. 

Fabric Vision permet ainsi d’avoir une vision de bout en bout, d’un initiateur (physique ou virtuel) à une cible et ce pour chaque flux FC. Et comme l’explique Bruno Guiet, avec les nouveautés apportées depuis la v7.2 de notre OS (Fabric OS),  « on ne voit plus l’intérêt des solutions Visual Instruments ». D’autant, explique-t-il, que « les Tap – les solutions de dérivation de signal de VI - génèrent aussi des pertes de signal et que les administrateurs répugnent par principe à installer tout ce qui ressemble à un patch panel. 

Nouveau commutateur FC à 96 ports 

Au-delà des discussions sur FC 32 Gbit (ou Gen 6 pour le marketing Brocade), le constructeur poursuit ses travaux sur le 16 Gbit. Brocade a ainsi dévoilé le Brocade 6520, le nouveau haut de gamme de la série 5500, qui comprenait déjà un modèle 24 ports (le 6505)  et un modèle 48 ports (le 6510). Le Commutateur Brocade 6520 est un commutateur en rack 2U qui est livré par défaut avec 96 ports et avec une licence pour 48 ports actifs. Il est possible par activation logicielle de passer à 72 ou 96 ports. (Brocade avait déjà utilisé un système similaire pour le 6510). Le 6520 peut être fédéré avec les autres commutateurs de la marque au sein d’une architecture de commutation SAN administrable depuis une console unique. 

Le 6520 est le plus performant des commutateurs autonome  de Brocade et il est complété en haut de gamme par les châssis de la série DCX.   

Intégration dans OpenStack 

Brocade a enfin confirmé qu’il travaille avec ses partenaires OEM (notamment Dell, Hitachi et EMC) à l’intégration dans OpenStack Grizzly du support de Fibre Channel. Comme l’explique Bruno Guiet, « Grizzly apportera un premier support du FC dans OpenStack. Ce besoin de support est tiré par les demandes des grands telcos et hébergeurs, notamment en Allemagne mais aussi aux US par des acteurs type RackSpace. 

Le support de FC dans Grizzly pourrait aussi faciliter la vie des entreprises désireuses d’adopter la technologie de cloud libre dans leur infrastructure. Rappelons que des acteurs comme Suse, Red Hat ou Cisco, pour ne citer qu'eux, travaillent ainsi à leurs propres distributions Open source d’OpenStack et que leurs prochaines moutures, attendues après la publication de Grizzly devraient intégrer le support de FC et donc permettre une intégration plus transparente des infrastructures SAN dans une architecture cloud OpenStack.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close