Cisco dévoile le MDS 9718, un directeur FC à 768 ports prêt pour le 32 Gigabit/s

Alors que la disponibilité du Fibre Channel 32 Gigabit/s approche, Cisco n'entend pas laisser le champ libre à Brocade. Le constructeur vient de dévoiler un nouveau directeur FC monstre capable de supporter jusqu'à 768 ports et "prêt pour le 32 Gigabit/s".

En 2012, Cisco avait traîné à adopter le Fibre Channel (FC) à 16Gbit, misant à l’époque sur le décollage du FCoE (Fibre Channel over Ethernet) et ce n'est finalement qu'en avril 2013 que le constructeur avait dévoilé ses premiers directeurs FC 16 Gbit/s. Ce faisant, le constructeur avait laissé le champ libre à Brocade pendant près de 18 mois, une erreur qu’il a payée très cher sur le marché des commutateurs SAN, les clients ayant préféré pérenniser leurs investissements Fibre Channel plutôt que de se tourner vers un nouveau standard SAN élusif.

Alors que les premiers équipements Fibre Channel 32 Gbit sont attendus au premier semestre 2016, et que l’adoption de la Flash fait plus que jamais peser un stress accru sur les infrastructures SAN existantes, Cisco n’entend pas renouveler l’expérience de 2013 et entend figurer parmi les premiers acteurs lorsque le FC 32 Gbit/s fera ses débuts.

C’est en tout cas le message qu’a voulu faire passer le constructeur en dévoilant hier, le directeur MDS 9718, un commutateur Fibre Channel à 768 ports 16 Gbit/s que Cisco présente comme « prêt pour le Fibre Channel 32 Gbit/s » (aussi affublé de l’appellation FC Gen6 par certains constructeurs comme Brocade, Qlogic ou Emulex).

Cisco MDS 9718 : 768 ports Fibre Channel dans un seul châssis de commutation

Le dernier monstre de Cisco supporte deux fois plus de ports que son actuel directeur haut de gamme, le 9710 à 384 ports. Son fond de panier dispose d’une capacité de commutation totale de 48 Terabit/s, soit de quoi supporter le 32 Gbit/s à la vitesse du lien sur la quasi-totalité de ses ports. Pour l’instant, le nouveau haut de gamme de Cisco accepte les mêmes cartes ligne FC 16 Gbit/s à 48 ports que les commutateurs de la gamme MDS 9700. Mais selon le constructeur, les utilisateurs pourront ajouter des cartes 32 Gbit/s dès que ces dernières seront disponibles, sans doute dans la seconde moitié de 2016.

Cisco a aussi dévoilé une nouvelle carte FCoE supportant 24 ports à 40 Gbit/s (soit un maximum de 384 ports 40 Gbit/s par châssis), de quoi faire du MDS9716  le cœur de réseau SAN pour les environnements hybrides FC et FCoE.

Une adoption du 32 Gigabit qui devrait s’étaler sur les trois prochaines années

Logiquement ce sont les fabricants de cartes Fibre Channel qui, les premiers, devraient dégainer des équipements 32 Gbit/s.

Qlogic a pris un peu d’avance en dévoilant en cotobre dernier des cartes HBA 16 Gbit/s qu’il sera possible de mettre à jour en 32 Gbit/s par « simple » évolution du firmware et des interfaces optiques. Dans la pratique, le constructeur devrait supporter officiellement le 32 Gbit/s vers la fin du premier semestre.

Emulex, qui a été racheté par Avago, devrait lui aussi dévoiler ses premières cartes FC LightPulse à 32Gbit/s dans le courant de l’année. Atto Technologies, le petit poucet du secteur, n’a pour l’instant pas indiqué ses intentions. Les constructeurs de commutateurs, Brocade et Cisco devraient suivre dans la seconde moitié de l’année.

Selon Adarsh Viswanatha, le directeur du marketing stockage de Cisco, on ne devrait pas voir les premières baies de stockage FC 32 Gbit/s avant 2017 et l’adoption en masse du nouveau standard d’interconnexion ne devrait sans doute pas se faire en production avant 2018.

Cisco entend regagner du terrain sur Brocade

Historiquement, Brocade a toujours devancé Cisco lors de l’arrivée d’une nouvelle version de Fibre Channel, mais avec le lancement du MDS 9718, Cisco a clairement indiqué qu’il proposera le 32 Gbit/s dès sa disponibilité. Brocade revendiquant aujurd’hui près de 70 % du marché des commutateurs Fibre Channel, Il sera donc intéressant de voir si la nouvelle priorité mise par Cisco sur le Fibre Channel se traduit par un gain de parts de marché face aux DCX 85xx de Brocade et aux commutateurs de la série 65xx du constructeur.

Une nouveauté mise en avant par Cisco est le support d’une API Restful directement dans le commutateur, ce qui permet aux administrateurs d’automatiser l’administration du commutateur via des scripts. Brocade fournit lui aussi une API Restful mais celle-ci est fournie par le logiciel d’administration des commutateurs et pas directement dans le commutateur.

Notons pour terminer que comme à l’accoutumée, Cisco devrait aussi proposer son MDS 9718 en version OEM pour les constructeurs comme EMC, HP, IBM ou NetApp. Il faudra toutefois sans doute un trimestre pour le voir apparaître au catalogue des grands du stockage.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close