Infogérance et BPO : l'externalisation IT fait du neuf avec du vieux

En Europe, plus de la moitié du marché de l'externalisation (infogérance et BPO) repose désormais sur des opérations de restructuration de contrats existants. Le signe d'un certain attentisme.

Selon le cabinet d’analyse et de conseil Information Service Group (ISG), qui réunit les cabinets TPI et Compass, l'externalisation est en recul dans la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Au premier trimestre, l'index que publie le cabinet révèle que ce marché s'est tassé de 20 % sur un an, à 1,5 Md€. ISG se montre néanmoins plus optimiste pour la seconde moitié de l'année. 

Totalisant chaque trimestre les contrats d'externalisation de plus de 4 M€, l'ISG Outsourcing Index dénombre 105 deals dans la zone EMEA au cours des trois premiers mois de 2013. Soit 15 % de moins qu'un an plus tôt. Surtout, ISG note que les opérations liées à des restructurations de contrat (renouvellements, transferts, réductions ou extensions de périmètres...) représentent désormais environ 50 % de la valeur du marché (voir ci-dessus); "la valeur de ces transactions ayant augmenté à la fois séquentiellement et par rapport à l’année précédente", précise le cabinet dans un communiqué. Les contrats de ce type ont généré une activité en hausse de 12 % sur un an pour les fournisseurs, à 0,75 Md€. 

L'ITO loin devant le BPO 

L'infogérance domine toujours le marché, avec un total de 1,1 Md€. De son côté, le BPO (Business Process Outsourcing) totalise 390 M€ au premier trimestre. Pour ISG, même si cette dernière activité est handicapée par l'absence de gros contrat, le BPO a généré au premier trimestre un nombre de contrats supérieur à la moyenne des cinq dernières années. 

Le marché français seul enregistre une hausse d'un tiers par rapport aux trois premiers mois de 2012 (mais une baisse de 81 % par rapport au T4 de 2012). "Les mesures d'austérité continuent d’avoir une incidence importante sur l’activité, note ISG. Mais cette pression sur les coûts pourrait offrir à l'avenir des opportunités pour l’industrie de l’externalisation". 

Au niveau mondial, le marché de l'externalisation recule de 27 % sur un an : les 223 contrats pris en compte par ISG générant au total 3,9 Md$. Un niveau très faible, le pire enregistré par ce marché au cours des trois dernières années. Selon ISG, le top 5 des fournisseurs sur ce trimestre est composé de Accenture, AT&T, Capgemini, CGI et Dell.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close