Apple tourne le dos à Foxconn pour ses prochains iPhone

C’est une petite révolution : Apple aurait l’intention de se séparer progressivement de Foxconn, le constructeur historique des iPhone et iPad de la marque pour un autre fabricant taiwanais : Pegatron, a indiqué le Wall Street Journal dans son édition du 29 mai.

C’est une petite révolution : Apple aurait l’intention de se séparer progressivement de Foxconn, le constructeur historique des iPhone et iPad de la marque pour un autre fabricant taiwanais : Pegatron, a indiqué le Wall Street Journal dans son édition du 29 mai. Selon le quotidien américain, Pegatron devrait ainsi devenir le principal assembleur des prochains iPhone à bas coût de l’Américain, dont la sortie est programmée plus tard dans l’année, croit savoir le WSJ. Apple avait déjà noué un accord avec ce partenaire autour de la production d’iPhone en 2011 et d’iPad Mini en 2012, mais sur des volumes plus réduits. Foxconn continuera l’assemblage des iPad classiques. Selon des sources anonymes citées par nos confrères américains, la firme à la Pomme souhaiterait ainsi diversifier ses fournisseurs pour limiter les risques liés à l’approvisionnement de ses produits. Apple compte notamment éviter que se reproduisent les problèmes de fabrication de l’iPhone 5. Autre raison évoquée : la décision d’Apple d’étendre ses lignes de produits face à la montée en puissance de la concurrence, notamment de Samsung. Des analystes cités par le WSJ indiquent quant à eux que Pegatron aurait également accepté des marges plus faibles que Foxconn. D’autant que ce dernier a du investir pour améliorer les conditions de travail ainsi que les salaires de ses employées après une vague de suicides. De quoi élimer la productivité et augmenter les coûts de production.

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close