IBM – Apple : Accord historique pour promouvoir iOS en entreprise

Les équipes d'IBM vont développer des solutions mobiles sur iOS pour le Big Data et l'analytique. Ce sont en tout une centaine d'applications, déclinées par métier (distribution, santé, banque, voyage, transport, Telco et assurance), qui sont prévues sur iPads et iPhones. Les premières sont attendues pour cet automne.

Les temps changent. Si en 1984  - date de la publicité de Ridley Scott qui présentait IBM en Leviathan tyrannique de l'informatique et Apple en libérateur des consommateurs - les deux sociétés étaient ennemies sur le marché du PC de bureau, l'histoire retiendra que, 30 ans plus tard, IBM et Apple ont passé un accord autour d'iOS et des terminaux mobiles d'entreprise.

Le but de cette alliance – baptisée IBM MobileFirst for iOS - n'est pas d'imposer iOS dans le monde professionnel. Il s'y est déjà fortement implanté avec la consumérisation de l'IT et le Bring Your Own Device. Il s'agit plutôt d’entériner ce fait et d'utiliser l'expertise d'IBM pour faire passer une étape supplémentaire au système d'Apple. Un système dont la version 7 était déjà habillée pour le grand public mais pensée pour l’entreprise et dont les premières informations sur iOS 8 confirment le mouvement.

Concrètement, les équipes d'IBM vont  développer des solutions mobiles sur iOS pour le Big Data et l'analytique. Ce sont en tout une centaine d'applications, déclinées par métier (distribution, santé, banque, voyage, transport, Telco et assurance), qui sont prévues sur iPads et iPhones. Les premières sont attendues pour cet automne.

Dans le même temps, Appel offrira une garantie et des services spécifiques aux professionnels (avec support téléphonique 24/24 e intervention sur site) au sein d'un nouvel « AppleCare for Entreprise ».

 

Enfin, côté Cloud, IBM proposera des solutions de stockage, de MDM (Mobile Device Management) et de déploiements en mode hébergé pour mieux intégrer, gérer et sécuriser les iPhones et les iPads dans les flottes des entreprises.

A noter que cet accord ouvre également la voie à une nouvelle forme de commercialisation des terminaux d'Apple qui pourront à présent être acquis, via IBM, en crédit-bail plutôt qu'en achat ferme.

Cette alliance est l'aboutissement d'un long travail de deux ans. C'est ce qu'a révélé hier Tim Cook, le PDG d'Apple, sur la chaîne américaine CNBC, avant de parler d'un accord « historique, énorme, monumental ». Un accord crucial, en tout cas, pour contrer Microsoft sur le marché des professionnels – son marché de prédilection dans la mobilité - et la progression continue d'Android et de Samsung dans les entreprises.

Pour approfondir sur MacOS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close