BI : ralentissement de la croissance en 2012

Effet collatéral du bruit qui entoure le terme Big Data ? Un ralentissement de la croissance du marché du décisionnel, répond la cabinet d’étude Gartner, dans son baromètre 2012 du marché de la Business Intelligence, de la gestion de la performance et de l’analytique.

Effet collatéral du bruit qui entoure le terme Big Data ? Un ralentissement de la croissance du marché du décisionnel, répond la cabinet d’étude Gartner, dans son baromètre 2012 du marché de la Business Intelligence, de la gestion de la performance et de l’analytique. L’année dernière, ce segment de marché a enregistré une croissance de 6,8% en un an, une baisse de régime, constate le cabinet dont les chiffres pour 2011 faisaient état d’une progression de plus 17% . Si Gartner évoque ainsi des conditions macro-économiques difficiles pour justifier ce ralentissement du marché, le cabinet pointe également du doigt la confusion sémantique qui règne sur ce segment, entre «big data», «analytics» et «BI». Une confusion qui n’a pas aidé à délier les bourses des décideurs. Gartner indique toutefois que le domaine de la découverte des données ainsi que celui du Saas ont été deux vecteurs de la croissance en 2012. L’année dernière, SAP est parvenu à préserver sa place de n°1, avec plus 2,9 Md$ de chiffre d'affaires, en progression de 0,6% en un an. L’éditeur allemand détient 22,1% du marché, notamment via ses activités Business Objects. Derrière, Oracle, avec une hausse de 2% de son CA, à 1,9 Md$, s’accapare 14,9% du marché. Seul changement dans le top 5, IBM ravit la place de 3e à SAS. Avec une croissance de 9% des revenus en un an, à plus de 1,6 Md$, Big Blue prend désormais 12,4% du marché. Devançant d’une courte tête SAS avec 12,2% de parts de marché. Microsoft est 5e avec une hausse de 12,2% de son CA (la plus forte de ce Top 5), à presque 1,2 Md$ pour 9,1% de parts de marché.

Pour approfondir sur Big Data et Analytique IoT

- ANNONCES GOOGLE

Close