ra2 studio - stock.adobe.com

Gartner : la Covid-19 tire à la hausse les dépenses sur le DaaS

Le passage au télétravail a conduit les DSI à augmenter leurs dépenses en services postes de travail virtuels en mode cloud. Le DaaS est en passe de devenir cette année le segment du marché du cloud public à la plus forte croissance.

Le passage au télétravail, induit par la covid-19, devrait conduire le segment DaaS du marché du cloud public à connaître une année de croissance exceptionnelle en 2020, selon les données de Gartner. Les prévisions établies par le cabinet pour le marché mondial des services de cloud public suggèrent ainsi que le segment du DaaS connaîtra la plus forte croissance en 2020 : 95 % sur un an pour atteindre 1,2 Md $.

Suite de l'article ci-dessous

En 2019, le DaaS a généré plus de 616 M$ dans le monde. Gartner considère le début de la pandémie du SRAS-CoV-2 comme un facteur clé de l’envolée attendue des dépenses cette année : « le DaaS offre une option peu coûteuse aux organisations confrontées à l’augmentation du nombre de télétravailleurs et à leur besoin d’accéder de manière sécurisée aux applications d’entreprise, à partir d’appareils et de lieux différents ».

Malgré cette croissance attendue, le segment du DaaS devrait conserver sa position de petit dernier – en valeur – au sein du marché mondial du cloud public jusqu’en 2022. À cet horizon, le DaaS devrait générer 2,5 Md $ de chiffre d’affaires.

Le marché global du cloud public devrait quant à lui progresser de 6,3 % en 2020, pour représenter 257,9 Md $, contre 242,7 Md $ l’année dernière. Le SaaS devrait continuer d’attirer la plus grosse part des dépenses. Sur ce segment, les dépenses devraient progresser de 2,5 % sur un an pour atteindre 104,7 Md $ en 2020. Gartner anticipe toutefois un pic de croissance important des dépenses entre 2020 et 2021, à plus de 15,5 %. 

Et le cabinet de l’expliquer par un « passage continu des logiciels sous licence sur site au modèle SaaS par abonnement ». Mais pas uniquement : à cela, le cabinet ajoute « le besoin accru de nouveaux outils de collaboration pendant la période Covid-19 », qui porte selon lui « la croissance du SaaS ».

« [Le cloud] a répondu à une demande accrue et à la préférence des clients pour des modèles de consommation élastiques et à la demande ».
Sid nagVP recherche, Gartner

Des tendances similaires devraient offrir au segment de l’IaaS – le deuxième en valeur – une croissance annuelle de 13,4 % en 2020 : « lorsque la pandémie Covid-19 a frappé, il y a eu quelques hoquets initiaux, mais le cloud a finalement donné exactement ce qu’il était censé donner », analyse Sid Nag, vice-président de la recherche chez Gartner. « Il a répondu à une demande accrue et à la préférence des clients pour des modèles de consommation élastiques et à la demande ».

En ce qui concerne l’avenir, Gartner s’attend à ce que les dépenses pour les services de cloud public connaissent une croissance rapide dans les années à venir, alors que les économies du monde entier se remettent de la pandémie et que les entreprises réévaluent leurs habitudes de travail. Dans ce contexte, pour Sid Nag, « l’utilisation des services de cloud public offre aux DSI deux avantages distincts pendant la pandémie – des coûts qui s’ajustent aux usages et des dépenses différées ».

Car « les DSI peuvent investir beaucoup moins d’argent au départ en utilisant le cloud plutôt que d’augmenter la capacité des centres de calcul ou d’acquérir des logiciels traditionnels sous licence ».

Et l’analyste d’ajouter : « pour le reste de l’année 2020, les organisations qui étendent les fonctionnalités de télétravail donneront la priorité aux logiciels de collaboration, à la gestion des terminaux mobiles, aux solutions d’enseignement et de formation à distance et à la sécurité ». Sans oublier l’infrastructure pour disposer de capacités accrues.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Close