Iliad franchit la barre du milliard d'euros de CA trimestriel

Le prodige français de l'Internet a pour la première fois franchi la barre symbolique du milliard d'euros de chiffre d'affaires au premier semestre. Mais il pourrait en avoir terminé avec les années de croissance explosive. Au cours du dernier trimestre, la croissance de sa base d'abonnés a en effet quasiment stoppé, alors que ses concurrents continuaient à progresser à un rythme bien plus soutenu.

Bonnes nouvelles et mauvaises nouvelles pour le groupe Iliad. Côté bonnes nouvelles, Le fournisseur d'accès à Internet fondé par Xavier Niel a pour la première fois franchi la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires au cours de son premier esmestre fiscal 2010, avec des ventes en hausse de 4,6% à 1,015 Md €. Autre bonne nouvelle, le revenu par abonné (ARPU) est resté stable par rapport à l'an passé, à 36,3 €, et ce malgré l'intensification de la concurrence. Enfin dernière bonne nouvelle Free a continué à gagner de nouveaux abonnés avec près de 125 000 nouveaux clients nets au cours du premier semestre 2010. Côté mauvaises nouvelles, la situation d'Alice reste préoccuppante. le FAI racheté par Iliad à Telecom Italia en 2008 a vu sa base d'abonnés continuer à s'éroder quoique à un rythme ralenti. Au cours du semestre Alice a ainsi encore perdu près de 67000 clients (contre 104000 au dernier semestre 2009). Le résultat est une érosion sensible du CA d'Alice (-21,4% sur un an) à 135,4 M€.


Une croissance anémique

Plus globalement, Iliad est désormais confronté à un réel problème de croissance. Free n'a ainsi enregistré que 37000 nouveaux abonnés net au cours du second trimestre 2010 tandis qu'Alice en perdait 27000. Bref, sur le second trimestre 2010, Iliad n'a acquis que 10 000 clients additionnels. On peut donc considérer que sa croissance est largement à l'arrêt. Dans le même temps ses concurrents se sont montrés très agressifs (Bouygues  a par exemple gagné 117000 abonnés tandis que SFR en gagnait 148000 et Orange plus de 70 000.

Iliad peut certes se satisfaire d'un taux de dégroupage en hausse à 87,5% - contre 81,2% il y a un an . Une progression qui est synonyme de hausse des marges et qui peut à terme permettre de doper l'ARPU en proposant aux abonnés des services dont ils ne pouvaient pas bénéficier en mode non dégroupé. Mais l'on voit bien que le FAI touche là aux limites de l'exercice et qu'il va sans doute lui falloir plus d'agressivité commerciale au second semestre sous peine de commencer à céder du terrain à ses concurrents. Ce serait une première...

A lire aussi sur LeMagIT :

Fréquences 3G : Free fait les frais de la farce organisée par l'Arcep

Estrosi réouvre la loterie 3G et prépare le lancement de la 4G en 800 MHz et 2,6GHz

Free Mobile : une licence 3G sous le sapin de Noël ?

4e licence 3G : François Fillon opte pour le découpage en trois lots

4e licence 3G : pourquoi cela ne sera pas si simple

Pour approfondir sur Haut débit Accès Internet

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close