Hadoop, bientôt dans la BI / La fragmentation d’Android …

Hadoop, bientôt dans la BI (CIO) Mais où n’est donc pas Hadoop ? C’est une question que l’on peut se poser à la lecture de cet article de nos confrères qui se sont intéressés à Haddop World 2010. Une conférence dédiée aux usages possibles de ce framework Java Open Source pour les systèmes distribués et qui sert de base à nombre de projets de Cloud.

Hadoop, bientôt dans la BI (CIO)

Mais où n’est donc pas Hadoop ? C’est une question que l’on peut se poser à la lecture de cet article de nos confrères qui se sont intéressés à Haddop World 2010. Une conférence dédiée aux usages possibles de ce framework Java Open Source pour les systèmes distribués et qui sert de base à nombre de projets de Cloud. La puissance de l’outil pourrait prochainement servir la BI. Une évolution naturelle quand on connait ses capacités de gestion de données intensives.

La fragmentation Android par les chiffres (Blog TweetDeck)

Une illustration par les chiffres de la très décriée fragmentation d’Android. TweetDeck, éditeur de l’un des plus populaires clients Twitter, publie sur son blog le nombre de terminaux équipés de l’OS Open Source ayant été utilisés pour tester la version Android de son outil. Une diversité phénoménale, à la fois en matière de terminaux, mais également - et surtout - en matière de versions d’OS. Près de 100 parfums différents.

Java et .NET désormais face à face (Software Insider)

L’analyste Ray Wang livre son point de vue sur l’alliance entre IBM et Oracle autour d’OpenJDK. Si ce partenariat semble garantir une innovation soutenue de Java, poussée par deux ténors du secteur qui ont presque tout misé sur cette plate-forme, il apparait également que Java se retrouve aujourd’hui en confrontation frontale avec .NET et que cette bataille va se déplacer dans le Cloud.

Les nouveaux cyber-soldats du Pentagon (Reuters)

Un long reportage qui descend au coeur du Pentagone pour y montrer comment les Etats-Unis se préparent à une véritable guerre numérique. Nos confères y relèvent également les enjeux, les opposants à la toute puissance de l’institution dans cette guerre toute particulière.

Microsoft démonte OpenOffice (Ars Technica)

Un peu d’humour. Nos confrères de Ars Technica sont parvenus à lire une vidéo de Microsoft - avant que celui-ci ne la retire rapidement - en train de critiquer ouvertement OpenOffice. Redmond aurait interrogé une vingtaine de “cas client”, qui auraient décidé de switcher vers Office, après avoir été déçus par la suite Open Source. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close