FSF : Google a mal choisi la licence Java pour Android / Biométrie en Inde …

Google contre Oracle : Mountain View en partie responsable, tranche la FSFGoogle n’avait qu’à choisir la bonne licence, explique la Free Software Foundation, au sujet du procès qui oppose Mountain View à Oracle, autour de l’implémentation Java dans Android.

Google contre Oracle : Mountain View en partie responsable, tranche la FSF
Google n’avait qu’à choisir la bonne licence, explique la Free Software Foundation, au sujet du procès qui oppose Mountain View à Oracle, autour de l’implémentation Java dans Android. Si rien aujourd’hui n’excuse Oracle - et surtout pas le fait d’utiliser les brevets comme arme - , souligne la FSF,  Google de son côté avait le choix d’utiliser une implémentation sous GPL. Et pas sous Apache, pour notamment favoriser les développements propriétaires.

Levée de bouclier contre la biométrie en Inde (Alternet.org)

Le vaste projet d’identification biométrique en Inde, qui consiste à attribuer un numéro unique à chaque habitant - 1,2 milliards -  suscite la colère de tout le pays. Dérive du gouvernement, discrimination, détournement à des fins politiques, les associations de protection des droits de l’homme mènent une campagne sans relâche, alors que le programme est sur le point de démarrer dans une région du sud du pays.

Loppsi à refaire (Slate.fr - Blog )
Giuseppe de Martino, en charge des affaires juridiques chez DailyMotion, prend la parole sur Slate.fr pour dénoncer le raté de la Loppsi, après que le Sénat décide de supprimer un amendement clé qui prévoyait notamment la validation par un juge de la liste noire des sites à filtrer.  Une décision désormais entre les mains dune autorité administrative, sans validation juridiaire donc.

Oracle : encore un intérêt pour les applications ? (Intelligent Enterprise)
Josh Greenbaum s’interroge sur l’intérêt que va porter Oracle sur ses applications alors qu’il vient de formaliser au yeux de tous, via le recrutement de Mark Hurd, sa passion pour le hardware. Un message clair au marché qui doit également créer quelques vagues en interne, surtout dans le département application (celui en charge des Fusion Apps) dont la mission, déjà fragilisée depuis le rachat de Sun, affirme-t-il,  semble de plus en plus assombrie. Alors quel est le nouveau visage d’Oracle ?

On a retrouvé Jonathan Schwartz (Computerworld)
L’ex-Pdg de Sun, dont les errements stratégiques ne sont sans doute pas étrangers à la fin de la firme en tant qu'entité autonome, donne enfin signe de vie après 6 mois de silence radio. Sa nouvelle société, baptisée Informed Biometry, est spécialisée dans l’exploitation de données médicales publiques dans le but d’améliorer les conditions de santé. Jonathan Schwartz est accompagné d’un ancien de Microsoft dans sa nouvelle mission.


Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close