CRS-3 pour les blondes / CRS-3 pour les geeks / CS-3 pour les visionnaires …

CRS-3 pour les blondes.

CRS-3 pour les blondes... (France 24)

Quand Cisco annonce qu'il révolutionne l'Internet, ça mérite indéniablement la télévision. Problème, comment expliquer à quoi sert un routeur terabit à une présentatrice TV de France 24. Laurent Blanchard, DG de Cisco France, manifestement hyper "media entraîné", traverse l'épreuve avec flegme et dignité. (NDLR : en ces lendemains de journée de la femme, nous devons à l'honnêteté de dire que le résultat aurait été le même avec un présentateur masculin de France 2 ou de TF1, quelle que soit sa couleur de cheveux).

... et CRS-3 pour les geeks (Network World)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que nos confrères de Network World n'ont pas apprécié de s'être faits balader par l'annonce qui aller "révolutionner l'Internet". Rappelons que c'était la promesse de Cisco. Et à lire les commentaires des lecteurs, ils ne sont pas les seuls.

Cisco CS-3 : la vitesse tue (Information Week)

Enfin une vision stratégique dans le grand barnum médiatique qui a accompagné le lancement du dernier routeur Cisco, le CS-3. Loin des explications pour Bisounours de Laurent Blanchard, DG de Cisco France, à France 24, Bob Evans répond enfin à la question : à quoi sert la vitesse de transfert du CS-3 ? La réponse à beaucoup à voir avec les services offerts sur le Cloud et à la concentration sur ce marché naissant.

Fin de la coopétition (01 Informatique)

Notre excellent confrère de 01 Informatique, Renaud Bonnet, publie une petite chronique au vitriol sur ce jeu de dupes qu'est la coopétition dans le secteur de la technologie. De quoi donner matière à réflexion, alors que l'industrie informatique est entrée dans un mouvement de concentration verticale sans précédent. Mouvement qui n'a pour l'instant pas vraiment suscité l'intérêt des diverses autorités de la concurrence. C'est pourtant vers un véritable oligopole des technologies d'infrastructure que l'on se dirige si la tendance actuelle se poursuit.

Google, l'anti-Babel (New York Times)

Le New-York Times revient sur les efforts du géant de la recherche pour fournir un système de traduction automatique évolué à la portée de tous. Google Translate, malgré ses limitations, illustre les bénéfices qu'apporte une puissance informatique massive à l'approche statistique en matière de traduction. 

Bruce Schneier : se battre pour la confidentialité maintenant (Network World)

Nos confrères reviennent sur le prêche d'un des principaux gourous de la sécurité, Bruce Schneier (directeur technique de Counterpane), lors de la RSA Conference. Selon lui, c'est aujourd'hui que les citoyens doivent faire pression pour obtenir des gouvernements des lois garantissant la confidentialité des données personnelles (les Américains parlent de privacy). Sinon, dans quelques années, les générations qui arrivent pourrait ne même plus connaître  cette notion.

Le choc post-traumatique du projet raté (Computerworld)

Projet arrêté, dézingué, à la dérive ? Nos confrères de Computerword reviennent sur ce phénomène - bien connu de toute DSI et SSII - au travers de témoignages de professionnels. Qui racontent la déprime qu'ils ont vécu suite à cet échec. Une catharsis.

Le cloud ou la mort du sysadmin (CIO)

"Depuis que les systèmes informatiques existent, il y a eu des administrateurs systèmes". Ainsi débute cet article d'opinion qui se penche sur la révolution annoncée de cette fonction, à l'ère du cloud computing. Alors disparition annoncée ? Probablement dans la plupart des organisations, prédit cet article écrit par un consultant, qui entrevoit la spécialisation et la centralisation des administrateurs, soit dans des centres mondiaux pour les grands comptes, soit directement chez les prestataires de services en cloud. Comme dans la mécanique automobile, les équipes locales se spécialiseront dans le remplacement de matériels.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close