Viabilité incertaine / Inde chahutée / Dialogue difficile …

MySpace et Facebook : plein de monde mais difficilement viable (Lexpansion.

MySpace et Facebook : plein de monde mais difficilement viable (Lexpansion.com)
Les trajectoires économiques de Facebook et de Myspace montrent que l’audience ne fait clairement pas tout en terme de réussite entreprenariale sur Internet. Devenus des géants de l’audience en très peu de temps, les deux services web 2.0 sont confrontés à des difficultés pour la convertir en chiffre d’affaires. Principal problème : la publicité pourrait y être extrêmement contextualisée – les deux accumulant les données sur les utilisateurs – mais le risque de voir fuir les abonnés en utilisant ces dernières est grand.

La face moins connue d’un poids lourd des technologies de l’information (Rue89)
L’un des lieux clé pour le développement de l’IT planétaire est également l’objet de conflits d’importance. En partenariat avec le site Aujourd’hui l’Inde, Rue89 nous informe sur le développement du terrorisme Hindou. L’une des autres faces d’un pays où nombre de SSII françaises souhaitent investir; face que nous avons nous-même pu observer cet été.

Des difficultés du dialogue social en temps de crise dans les SSII (Miroir Social)

Du rififi à venir chez Euriware ? Miroir Social revient sur l’accord d’intéressement de la SSII qui est arrivé à son terme en juin. Le nouvel accord n’a toujours pas été signé. Selon le site spécialisé dans l’information sociale, la négociation achoppe sur la redistribution égalitaire, que la direction souhaiterait remettre en cause.

Capital Investissement : les cartes rebattues et l’high-tech plutôt épargné (La Tribune)
L’un des éléments de développement économique du secteur – via le financement des start-up – est touché de plein fouet par la crise. Résultat : un recentrage est en train de s’opérer. Et le high-tech et les télécoms devraient constituer des éléments importants des investissements à venir. Reste que les relations entre investisseurs et entreprises devraient être modifiées, avec un plus grand interventionnisme des premiers.

Agassi convainc San Francisco d’adhérer à son rêve de voiture électrique (The Register)
Parti par surprise de SAP, alors qu’il était pressenti pour prendre la tête du groupe dans quelques années, Shai Agassi a rebondi – comme nombre de gourous de la Silicon Valley – dans l’économie verte en s’investissant dans un projet de voiture électrique. Avec succès puisque la ville de San Fransico vient d’adhérer au projet.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close