HP met Open VMS à la retraite. Le début de la fin pour Itanium ?

35 ans après son lancement, Open VMS vient d'être officiellement mis à la retraite par HP. Le vénérable OS des VAX est le premier des trois systèmes d'exploitations HP encore supportés par le constructeur sur ses serveurs Itanium à passer à la trappe. La question se pose désormais du devenir d'HP NonStop et d'HP-UX.

Le début de la fin pour les serveurs Itanium et les systèmes d’exploitation liés ? C’était en filigrane le message du MagIT à ses lecteurs après l’annonce discrète en février dernier par Intel d’un n-ième revirement quant à sa roadmap d’innovation pour pour la prochaine génération de ses puces 64 bit Itanium. 

HP n’en est pas encore à sonner l’hallali pour Itanium. Mais la première étape de la déchéance de l’architecture qui devait gouverner le monde de l’informatique vient d’être annoncée : En préambule à sa conférence utilisateurs mondiale HP Discover, HP a annoncé la mise en maintenance de son système d’exploitation Open VMS – l’un des trois systèmes d'exploitation maison supportés sur Itanium. 

Un support assuré jusqu'en 2020  

Lancé en 1977, VMS motorisait les VAX-11 (ici un VAX-11/780).

Dans un communiqué, HP s’engage à fournir des mises à jour régulières pour Open VMS 8.4 pour au moins les sept prochaines années. HP assurera aussi la commercialisation de serveurs Integrity i2 pour Open VMS jusqu’à la fin 2015. Des « upgrades » pour les serveurs i2 continueront à être proposées tout au long de 2016 et HP s’engage à fournir un support matériel pour ces serveurs jusqu’en 2020. HP ne supportera pas Open VMS sur ses serveurs Integrity i4 basés sur les puces Itanium 950 « Poulson ». 

Il y a à peine huit mois, fin octobre 2012, HP avait célébré en fanfare les 35 ans de VMS – un OS né avec les VAX-11 - à Paris.  L’occasion de réunir ses utilisateurs mais aussi l’occasion de voir Oracle s’engager de nouveau à supporter sa base de données sur la vénérable plate-forme logicielle. Noël n’était pas loin, les Itanium 9500 « Pouson » venaient d’arriver, le moral était au beau fixe et les performances annoncées franchement impressionnantes. Le feu d’artifice n’aura finalement été que de courte durée. 

La question de l'avenir des autres systèmes Itanium 

La question qui est maintenant sur toutes les lèvres est de savoir quand HP annoncera des arrêts similaires pour HP-UX et HP NonStop. Officiellement, au moins une nouvelle génération de matériels est prévue avec le lancement des puces Itanium Kittson. Mais comme nous le rappelions le 13 février dernier, les plans d’Intel(et donc d’HP) pour Kittson ont été singulièrement revus à la baisse. De quoi se poser bien des questions sur cette puce. 

Les clients d’HP-UX et d’HP NonStop, pourraient donc comme ceux d’Open VMS se voir prochainement rappeler la réalité de la stratégie de la firme, à savoir la migration progressive vers des architectures critiques à base de puces x86 sous Linux dans le cadre du projet Odyssey. 

« Le projet Odyssey reste une stratégie clé pour fournir des capacités critiques aux clients » en garantissant l’évolutivité, la disponibilité, et l’efficacité attendues par les entreprises pour leurs applications critiques, explique ainsi HP.   

En savoir plus sur le Web: 

Pour approfondir sur Unix (Risc et Itanium)

- ANNONCES GOOGLE

Close