Microsoft publie une version de test de Windows 8.1

A l’occasion de sa conférence développeur BUILD, qui se déroule actuellement à San Francisco, Microsoft a officiellement livré en téléchargement gratuit une version de test de Windows 8.1 (ex Blue), une version revisitée de Windows 8 dont l’objectif est d’augmenter et de corriger certaines lacunes de l’OS, sorti il y a seulement 8 mois.

A l’occasion de sa conférence développeur BUILD, qui se déroule actuellement à San Francisco, Microsoft a officiellement livré en téléchargement gratuit une version de test de Windows 8.1 (ex Blue), une version revisitée de Windows 8 dont l’objectif est d’augmenter et de corriger certaines lacunes de l’OS, sorti il y a seulement 8 mois. 

Cette version «Preview», selon le vocabulaire de l’éditeur de Redmond, doit ainsi permettre de gommer de l’OS certains éléments qui avaient quelque peu perturbé certains utilisateurs du dernier opus de la marque. A commencer par la nouvelle interface utilisateur «Modern UI» et la disparition très polémique du traditionnel bouton «Démarrer» - qui re-apparait avec 8.1. 

Windows 8 : 5% du trafic Web en France 

Pourtant, indique Olivier Ribet, directeur de la division Windows Microsoft France, la version 8 de Windows connait un taux de pénétration identique à celui de Windows 7 à la même époque suivant sa sortie. selon les chiffres du spécialiste des usages IT AT Internet, le dernier OS de la marque serait d’ailleurs à la base de 5% du trafic Web en France et 4% en Europe. Bref on l’aura compris, cette mise à jour 8.1, qualifiée de majeure, doit venir donner un coup d’accélérateur au niveau adoption. Aujourd’hui, précise Olivier Ribet, «les deux-tiers des entreprises du CAC 40 sont très engagées dans des procédures de déploiement ou ont procédé à des déploiements». 

Cette version de test permet donc de découvrir certaines fonctions destinées au monde de l’entreprise. Microsoft confirme avoir particulièrement travaillé le démarrage d’une machine Windows 8.1. Les administrateurs, assure Olivier Ribet, pourront paramétrer l’OS afin qu’il démarre soit sur l’écran d’accueil Modern UI soit sur le bureau plus traditionnel. Avec Windows 8, seul le démarrage sous l’écran accueil était possible. Olivier Ribet explique qu’avec ses possibilités de gestion de démarrage, Microsoft tient compte des temps de changement et d’adaptation en entreprise. 

Support du standard OMA Device Management 

Microsoft a également extrait la fonction d’effacement des données professionnelles à distance de Windows Phone pour le porter sur son OS desktop. Une façon pour l’éditeur «d’aligner» ses innovations. Toujours côté sécurité, le directeur évoque des possibilités de faire tourner une application Windows 8.1 dans un environnement limité afin de restreindre l’expérience utilisateur. Un «mode kiosque» que les entreprises pourront par exemple exploiter pour mettre en place une borne d’accueil. La reconnaissance par empreinte digitale et l’authentification forte par carte à puce virtuelle ont également été appliquées à l’OS. 

L’éditeur de Redmond a également mis l’accent sur l’administration du BYOD. Si désormais Windows RT peut être géré dans System Center et Intune, Microsoft a décidé d’ouvrir l’administration de ses terminaux sous Windows 8.1 à des outils non Microsoft en supportant le standard de l’Open Mobile Alliance, OMA Device Management. «Les terminaux Windows 8 pourront être administrés par des outils tiers, comme ceux de Mobile Iron ou AirWatch par exemple», explique Olivier Ribet. 

Enfin la mise en téléchargement de cette preview de 8.1 donne également la possibilité aux entreprises de prendre en main deux modules du Desktop Optimization Pack : la version 2.0 de Microsoft User Experience Virtualization et 5.0 SP2 de Application Virtualization (App-V), tous deux présentés en version bêta. Le premier permet de figer les paramètres liées au système, applications et fichiers et services afin que l’utilisateur puisse retrouver son environnement lorsqu’il passe d’un terminal à un autre. Cette version 2.0 supporte les applications Windows 8 et 8.1. Des améliorations au niveau de la synchronisation entre terminaux ont été apportées, souligne Microsoft. Le second, App-V 5.0 SP2 (application de virtualisation et de streaming d’application), permet ainsi de virtualiser des applications non développées pour Windows 8, rapporte Olivier Ribet.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close