adam121 - Fotolia

Trouver l’outil d’administration de terminaux le plus adapté

Les administrateurs de systèmes ont plus de terminaux à gérer que jamais. Mais ils profitent aussi d’un éventail plus large d’outils pour les administrer. Cinq d’entre eux se démarquent.

Par le passé, les administrateurs de systèmes devaient gérer PC et terminaux mobiles séparément. Mais c’est désormais possible via une console unifiée. A partir de celle-ci, les administrateurs peuvent contrôler des éléments clés, tels que les systèmes d’administration, le déploiement d’applications, mais également gérer actifs et la sécurité.

Les logiciels de gestion des points de terminaison intégrant un support étendu des ordinateurs et des terminaux mobiles commencent à émerger. Et des évolutions en cours permettent de profiter de capacités encore plus vastes. Il n’existe pas d’outil d’administration des terminaux clients adapté à tous les besoins, mais les entreprises peuvent désormais choisir entre plusieurs options robustes.

Microsoft System Center Configuration Manager (SCCM) est l’outil de Microsoft pour la gestion automatisée du changement et des configurations dans les vastes environnements en réseau.

Microsoft Intune fonctionne comme produit isolé ou comme extension Cloud de SCCM. Intune est également proposé avec l’abonnement d’entreprise à Office 365. Il se concentre sur l’administration des terminaux mobiles (MDM), des PC, et des applications. Il supporte Windows 8.1 et 10, mais également Mac OS X, Android, iOS et Windows Mobile. Une fois le client Intune installé, les administrateurs peuvent déployer des applications, mettre à jour les logiciels, configurer la sécurité, et plus encore.

IBM BigFix – précédemment baptisé IBM Endpoint Manager, et issu du rachat de BigFix en 2010 – est un produit hautement élastique, destiné aux entreprises. Il offre un support multiplateformes pour Windows, OS X, smartphones et tablettes. BigFix combine sécurité des terminaux avec leur administration. Il est réputé pour sa fiabilité et ses capacités de découverte rapide et de gestion de correctifs. L’outil intègre également des capacités robustes de gestion des configurations, de distribution de logiciels, de conformité, de suivi des usages, et de gestion de l’énergie.

LANDesk Management Suite (LDMS) est un outil d’administration de terminaux complet qui supporte Windows, OS X et MDM dans les déploiements d’entreprise de taille moyenne. Fort de l’acquisition de Wavelink en 2012, et de Shavlink en 2013, LDMS intègre un support robuste du MDM et de la gestion de correctifs, mais également des postes de travail virtuels et du suivi des usages applicatifs.

Dell Kace s’adresse plutôt aux PME. Il offre une administration intégrée des PC et des terminaux mobiles, avec la plupart des fonctionnalités clés recherchées par les entreprises, mais également le support des Chromebooks, des objets connectés et de la gestion des licences logicielles. Les clients peuvent choisir entre quelques appliances différentes ou une utilisation en mode SaaS.

Symantec Client Management Suite est un autre outil complet d’administration des terminaux supportant un éventail très large de systèmes d’exploitation, jusqu’à Windows XP SP3, en passant par Mac OS X et Linux. Mais le support des terminaux mobiles Android et iOS requiert le service Unified Endpoint Protection Cloud Service, qui peut être intégré avec la suite.

Les fonctionnalités des suites logicielles d’administration de terminaux diffèrent suffisamment pour que les administrateurs doivent compiler une matrice fonctionnelle détaillée durant leur phase d’évaluation. Par exemple, un outil peut exceller au support des postes clients Windows et Mac, mais ne pas offrir de fonctionnalités complètes de gestion des correctifs pour les postes non Windows.

Une telle matrice aide en outre les administrateurs à suivre les fonctionnalités qu’ils considèrent comme une véritable valeur ajoutée pour les opérations dans un futur proche. L’intégration avec l’infrastructure existante est également une considération clé, en particulier si le budget IT n’est pas prêt pour un remplacement complet des technologies déjà déployées.

Adapté de l’anglais.

Dernière mise à jour de cet article : juillet 2016

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close