Power BI pour Office 365 : Microsoft veut simplifier la BI dans le Cloud

Le premier éditeur mondial constitue une suite analytique couplée à Office 365, son outil de productivité en mode Saas. Une démarche qui vise à enrichir Excel pour en faire le cœur d'une solution BI simple d'emploi et destinée avant tout aux utilisateurs métier.

Sur la base de l'usage massif que font les analystes du tableur Excel, Microsoft continue de pousser les feux sur le marché de la BI. Mais semble cette fois déterminé à réellement privilégier le cloud. A l'occasion de sa conférence à destination des partenaires (Worldwide Partners Conference qui se tient en ce moment à Houston), le premier éditeur mondial a ainsi dévoilé Power BI for Office 365. Si la déclinaison Saas d'Excel n'était pas dépourvue de technologies analytiques - la version ProPlus intégrant l'outil de visualisation PowerView et la solution de modélisation Power Pivot -, elle voit ses capacités largement renforcées. 

Power BI ajoute en effet à ces acquis deux nouveaux outils majeurs. Le premier d'entre eux, Power Query (auparavant connu sous l'appellation Data Explorer), permet d'accéder à des données publiques ou internes à l'entreprise et de les combiner. Par exemple, l'outil peut collecter les données d'un fil Twitter - en injectant l'auteur, le contenu et la date dans des colonnes séparées - et les rapprocher d'informations internes à l'entreprise. "Power Query est à même de nettoyer et rapprocher des jeux de données issus de multiples sources, explique Andy O'Donald, chef de produit technique pour Office 365, dans un billet de blog. Ce qui permet à l'IT et aux utilisateurs métier de se concentrer sur l'analyse plutôt que sur la gestion des données". A noter que le même Andy O'Donald précise que Microsoft travaille à une version sur site et personnalisable de Power Query. 

De son côté, Power Map (nom de code GeoFlow) amène des fonctions de visualisation géospatiale directement dans Excel. La solution exploite les fonds de carte proposés par Bing Maps, la technologie maison. Microsoft promet des performances assurant le traitement de volumes de données allant jusqu'à un million de lignes. 

Rendre les utilisateurs autonomes 

L'ensemble comprend également des fonctions collaboratives, au travers d'un outil appelé Power BI sites, afin de partager les analyses ainsi produites. Sites est associé à un outil de requête en langage naturel, permettant à des utilisateurs métier d'explorer les données sans connaissance technique, et à une passerelle de mises à jour des données (Data Management Gateway), via laquelle les administrateurs peuvent paramétrer la fréquence de rafraîchissement des données publiées sur les analyses partagées.

Selon Andy O'Donald, Power BI pour Office 365 permet à la DSI de rendre les utilisateurs autonomes sur les données qu'ils manipulent. "Cela signifie que les utilisateurs peuvent accorder eux mêmes des droits d'accès aux données qu'ils publient sur la base des crédences de leurs collègues, explique-t-il. En plus, les utilisateurs pourront suivre qui accède à leurs  jeux de données et à quelle fréquence afin de comprendre quelle information présente le plus d'intérêt pour les autres." 

Par ailleurs, Microsoft semble enfin décidé à combler une partie de son retard dans la BI mobile. Power BI sera enrichi d'applications mobiles (Windows 8, RT mais aussi iPad) et supportera le HTML 5 (et non plus uniquement Silverlight), permettant un affichage des tableaux de bord et données dans tout navigateur compatible. La version bêta de l'ensemble est attendue dans le courant de l'été. Microsoft n'a donné aucun calendrier concernant la mise sur le marché de la solution. La tarification de la solution n'a pas été davantage précisée.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close