Résultats : EMC continue de croître à un rythme soutenu

EMC ne connaît toujours pas la crise. Alors que les constructeurs traditionnels voient pour la plupart leur activité stockage reculer, le numéro un mondial a enregistré une progression de 6% de ses revenus au second trimestre, à 5,6 Md$.

EMC ne connaît toujours pas la crise. Alors que les constructeurs traditionnels voient pour la plupart leur activité stockage reculer, le numéro un mondial a enregistré une progression de 6% de ses revenus au second trimestre, à 5,6 Md$. Cette progression est certes tirée par la performance de VMware mais le stockage, le métier historique du groupe n’a pas à rougir. Les ventes de systèmes de stockage ont ainsi passé la barre des 2,5 Md$ au cours du trimestre (68 M$ de plus que l’an passé) et les services liés au stockage ont atteint 1,35 Md$ (71 M$ de plus qu’en 2012). VMware, de son coté, a vu son activité bondir de 13,78%, une performance largement tirée par les services et la maintenance, alors que les revenus dérivés des produits ne progressaient que de 4,1%.

EMC indique avoir gagné des parts de marché dans le stockage haut de gamme et dans la sauvegarde et souligne la bonne performance de sa filiale VCE (systèmes convergents) et de ses architectures de références pour le cloud (plus de 3600 systèmes VSPEX seraient ainsi en service). Les Etats-Unis ont progressé d’un petit 4%, tandis que la zone EMEA voyait ses revenus progresser de 6%. Les zones Asie-Pacifique-Japon et Amérique latine ont quant à elles enregistré des croissances de 12% sur un an.

Des investissements en R&D qui paient

EMC, qui a investit plus de 12,3% de son chiffre d’affaires trimestriel dans la R&D (soit 695 M$ hors acquisitions), est récompensé par un bénéfice net de 750 M$ (en hausse de 8,6%), preuve que l’investissement dans les nouvelles technologies et dans l’innovation paie. A titre de comparaison, la R&D n’a représenté que 2,22% du CA de Dell (313 M$) au dernier trimestre, 2,95 % du CA d’HP (soit 815 M$) et 6,9% du CA d’IBM (1548 M$). EMC a en fait un ratio R&D/CA proche de celui d’un éditeur de logiciel comme Microsoft qui a dépensé 13,98% de son CA en recherche et développement au dernier trimestre (soit 2783 M$).

Tout en soulignant un contexte économique tendu dans lequel les clients dépensent prudemment, Joe Tucci, le CEO d’EMC a expliqué que les différentes divisions de la firme (Information Infrastructure, Pivotal et VMware) sont idéalement positionnées pour tirer parti des opportunités dans le cloud, le Big Data et la confiance numérique. EMC devrait d’ailleurs refondre largement le cœur de son offre stockage au début du mois de septembre, tandis que VMware présentera la nouvelle version de vSphere et de ses solutions cloud à la fin du mois d’août lors de VMworld. Pivotal, de son côté, devrait avoir terminé l’intégration de ses offres avant la fin de l’année.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close