Une panne informatique bloque le Nasdaq durant 3 heures

Un problème de connectivité avec un participant du marché Nasdaq a entrainé des défaillances en cascade dans une plate-forme clé du marché, contraignant à une interruption de 3 heures des transactions

Hier après-midi Nasdaq OMX, l’opérateur du marché financier automatisé Nasdaq a été contraint de stopper l’ensemble des transactions sur sa plate-forme suite à un disfonctionnement. Dans un communiqué, la société indique qu’elle s’est rendu compte que les cotations n’était pas propagées par  sa plate-formel SIP (Securities Industry Processor) qui centralise et dissémine l’ensemble des prix auprès de ses clients.

D’après Nasdaq OMX, un problème de connectivité entre certains participants au marché et la plate-forme SIP a causé une dégradation des capacités de la plate-forme à propager les cotations et les transactions. La société indique que la cause du problème a été identifiée et qu’elle a corrigé la défaillance. Il semble en fait que le Nasdaq n’ait pas voulu explicitement pointer du doigt un problème de connectivité avec NYSE Arca, une plate-forme d’échange de NYSE EuroNext, qui a déclenché des problèmes en cascade dans les systèmes informatiques du NASDAQ (ce qui n'aurait jamais du se produire).

La panne s’est traduite par une interruption de près de trois heures des transactions. Selon le Nasdaq, 30 minutes ont été nécessaires pour identifier et corriger la panne, mais il a ensuite fallu beaucoup plus de temps pour redémarrer les transactions de façon ordonnée ce qui a nécessité un travail de coordination important avec les différents acteurs du marché.

Ce n’est pas la première fois qu’une défaillance affecte un des grands marchés financiers mondiaux. En novembre 2009 puis en février 2011, déjà, des pannes d’importance avaient affecté la bourse de Londres (LSE ou London Stock Exchange). En août 2012, le marché NYSE avait aussi été secoué par une série d’ordres aberrants émanant de Knight Capital Group. L’erreur informatique n’avait pas été interceptée par les systèmes de contrôle automatisés du NYSE résultant dans des fluctuations anormales de certaines des plus grandes valeurs du marché. Elle s’était traduite par une perte de plus de 460 M$ pour Knight sur le marché…

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close