Hitachi Data Systems renforce ses offres de stockage en cloud

Hitachi Data Systems a renforcé cette semaine ses offres de stockage en cloud avec notamment plusieurs améliorations apportées à sa plate-forme de stockage objet Hitachi Content Platform (HCP), ainsi qu’à sa passerelle cloud Hitachi Data Ingestor (HDI).

Le spécialiste  japonais du stockage Hitachi Data Systems a renforcé cette semaine ses offres de stockage en cloud avec notamment plusieurs améliorations apportées à sa plate-forme de stockage objet Hitachi Content Platform (HCP), ainsi qu’à sa passerelle cloud Hitachi Data Ingestor (HDI).

HCP est l’alternative proposée par Hitachi à des solutions concurrentes comme EMC Atmos ou Dell DX. Ce système de stockage multitenant permet notamment la gestion de la distribution de contenus entre système géographiquement dispersés (support de la réplication multiple d'un contenu depuis un système HCP vers d'autres systèmes HCP) et peut supporter la gestion de plusieurs de dizaines de petaoctets de données par cluster. Cette capacité peut être vue comme un espace de nommage unique ou être partagée en plusieurs namespaces, chacun dédié à un « locataire » (ou « tenant »). Un fournisseur de service ou un opérateur télécom peut ainsi découper un même système HCP pour le rendre accessible de  façon « étanche » par plusieurs clients. Une entreprise peut quand à elle déployer un système HCP dans un cloud privé pour le partager entre plusieurs agences, départements ou divisions.

L’une des principales nouveautés apportées cette semaine par Hitachi à HCP est le support de certaines des fonctions avancées des systèmes de stockage unifiés HUS (Hitachi Unified Storage) lancés cette semaine à Munich, comme la mise en sommeil de disques afin de réduire la consommation énergétique et donc le coût de stockage de données en grand volume. Les baies HUS sont des baies de stockage de milieu de gamme, de classe EMC VNC ou NetApp FAS et offre des capacités de stockage en mode bloc et fichier.

Une nouvelle fonction d’HCP permet aussi d’effectuer des recherches avancées dans les métadonnées des informations stockées dans un système HCP. HCP supporte aussi désormais un plus grand nombre de « locataires », plusieurs dizaines de milliers selon Hitachi

 

HDI : faciliter la migration vers le cloud

En novembre 2010, Hitachi avait enrichi HCP en lançant une passerelle d'ingestion de données baptisées HDI (Hitachi Data Ingestor). Cette passerelle se présente sous la forme d’une appliances en cluster (actif/actif) qui permet un accès transparent en lecture et écriture à un magasin de données HCP via des protocoles NAS standards comme CIFS ou NFS. Elle disposent d'un cache local de 4To qui permet d'accélérer l'accès distant aux données d'un système HCP.

L’objectif d’HDI est de fournir un moyen simple pour les entreprises de basculer ou d'extraire des données dans un système HCP - exploité en interne ou installé chez un opérateur tiers - tout en fournissant des performances décentes pour les utilisateurs distants. Les passerelles HDI peuvent également servir de passerelles NAS dans des scénarios où le besoin de performances n'est pas le critère principal de choix de la plate-forme.

L’une des nouveautés apportées hier à HDI est la capacité  de distribuer des contenus depuis HCP vers des nœuds HD afin d’assurer leur présence dans le cache local des appliances et ainsi doper les performances, tout en réduisant la consommation de bande passante sur le réseau étendu (WAN) de l’entreprise. Hitachi a aussi annoncé une appliance HDI virtuelle déployable sur une infrastructure Vmware, une nouvelle option qui permet encore d’abaisser le coût d’accès aux informations depuis des agences distantes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close