Western Digital poursuit ses rachats dans la Flash avec Virident

Western Digital a annoncé hier son intention de racheter Virident, un des pionniers des cartes PCI-express Flash. En juin déjà, il avait racheté Stec, le pionnier des SSD d'entreprise.

Western Digital a annoncé hier avoir acquis Virident Systems pour la somme de 645 M$, un rachat destiné à conforter la présence du leader mondial des disques durs sur le marché du stockage Flash d’entreprise.

C’est la seconde fois en moins de trois mois que Western Digital se fait remarquer sur ce marché. A la fin du mois de juin, le constructeur avait déjà acquis Stec, le pionner des disques Flash d’entreprise (la firme s’était notamment illustrée en devenant le premier fournisseur d’EMC, mais à très mal négocié la migration vers le SAS et vers la mémoire Flash MLC), pour 340 M$.

Fondé en 2007, Virident apporte à Western Digital une solide famille de cartes Flash PCI-express (Virident fournit notamment ses cartes FlashMax II MLC et SLC à EMC qui les revend sous la marque VFCache) qui devrait lui permettre d’affronter des constructeurs comme Fusion-IO ou Violin Memory. Le constructeur met aussi la main sur un solide portefeuille logiciel pour le déploiement de la Flash dans des architectures de cluster et dans les architectures SAN. Enfin Western Digital met également la main sur un ensemble de technologie de gestion et d’optimisation de la Flash qui devrait lui être précieux pour l’avenir. 

Notons pour la petite histoire que Seagate était l’un des investisseurs dans Virident et qu’à défaut de mettre la main sur la firme il devrait faire une jolie culbute financière. Virident n’avait en effet levé qu’environ 125 M$ ce qui veut dire un gain de plus de 400% pour les investisseurs

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close