IBM dévoile NeXtScale, une nouvelle famille de serveurs denses

Big Blue a dévoilé hier une nouvelle famille de serveurs denses, la gamme NextScale, à l'occasion de l'annonce par Intel de ses Xeon E5 2600v2. La famille devrait rapidement s'enrichir dans les mois à venir.

IBM n’entend pas laisser le marché des serveurs denses à HP et Dell. A l’occasion du lancement par Intel de ses nouveaux Xeon E5 2600 v2, Big Blue a dévoilé un nouveau châssis pour serveurs denses, le NeXtScale N1200. Ce châssis 6U, minimaliste, est conçu pour accueillir jusqu’à 12 serveurs demi-largeur de 1U NeXtScale nx360 M4, en fait des nœuds biprocesseurs à base de puces Xeon Intel. 

Le châssis NeXtScale n1200

Si l’on inclut les commutateurs Ethernet top of the rack nécessaires à l’interconnexion de ces machines, un rack 42U standard peuplé de 6 châssis n1200 et de 4 switches Gigabit/10Gigabit Ethernet de 1U peut accueillir un total de 1728 cœurs Xeon E5 et l’ensemble de l’infrastructure réseau nécessaire pour les relier. Ce type de densité a pour but de répondre aux besoins des fournisseurs cloud, des hébergeurs mais aussi des entreprises à la recherche d’architectures denses pour la construction de leur cloud, de leurs environnements analytiques ou de leurs environnements de calcul intensif. Point fort du châssis NeXtScale, il sera moins cher et plus ouvert que l'actuel offre hyper-dense iDataPlex et surtout s'insérera dans des racks standards - l'offre iDataPlex nécessite un rack spécifique.

IBM reste pour l’instant relativement discret sur les capacités des systèmes NeXtScale, mais il semble que le châssis et le nœud nx360 annoncés hier, ne sont que la face émergée d’un iceberg bien plus conséquent, dont l’objectif est de replacer IBM dans la course aux architectures denses face à des solutions comme Moonshot d’HP ou les serveurs Dell des séries PowerEdge C (et notamment le châssis 4U C8000 et ses 10 lames bi-socket C8220).

Les premiers éléments d’une offre appelée à s’enrichir rapidement

Si l’on en croit une présentation effectuée par Roland Hagan, le vice-président de la stratégie Marketing de l’offre System x chez IBM lors du lancement des nouveaux Xeon d’Intel, l’offre NeXtScale devrait s’enrichir dès le mois de novembre prochain d’un noeud 2U baptisé Storage Native Expansion qui permettra de proposer des nœuds plus musclés en termes de stockage. Début 2014, un autre nœud de 2U permettra également de proposer des capacités d’accélération à base de Xeon Phi ou de GPU Nvidia. Ce nœud sera notamment capable d’accueillir jusqu’à 3 cartes d’extension dont deux pleines longueurs contre seulement une carte demi-longueur aujourd’hui.

La roadmap NextScale d'IBM présentée par Roland Hagan

 

IBM pourrait aussi avoir d’autres cordes à son arc. Il promet ainsi l’arrivée dans le châssis de microserveurs ainsi que de plus d’options de stockage et d’I/O. Big Blue indique aussi travailler sur d’autres options de processeurs (le constructeur s’est toutefois explicitement refusé à confirmer l’éventualité du lancement de serveurs à base de puces AMD. Pour l’instant pas de System-a, la famille s’appelle system-x pour une bonne raison…

 

Le châssis n1200 mutualise les alimentations et le refroidissement

Pour LeMagIT, Nicolas Mahé, le chef de produit serveurs x86 d’IBM France est revenu plus en détails sur les composants actuellement disponibles. Le châssis n1200 tout d’abord, permet de mutualiser jusqu’à 6 alimentations de 900W entre les nœuds NeXtScale et permet aussi de mutualiser le refroidissement. Contrairement aux autres châssis de la marque, il n’est pas question de mutualiser la partie réseau. Chaque nœud se doit donc d’intégrer sa propre connectivité.

Plus intéressant, à la lecture de la lettre d’annonce du n1200, il semble que le châssis supporte aussi le partage de disques durs, via SAS, Ethernet (NAS) ou iSCSI, sans que pour l’instant IBM n’ait fourni plus de précision à ce sujet. De telles fonctions de partage pourraient notamment être précieuses si Big Blue venait à concevoir une ligne de micro-serveurs pour le châssis n1200.

Un nœud serveur qui n’a pas à rougir face aux serveurs traditionnels

En l’état, l’unique nœud proposé par IBM, le nx360 M4, est suffisamment générique pour répondre à la plupart des besoins d’une entreprise, qu’il s’agisse de virtualisation de serveur, de virtualisation de postes de travail, de calcul numérique ou d’hébergement.

Le noeud serveur nx360 M4

Ce noeud est capable d’accueillir jusqu’à deux puces Xeon E5 2600v2 (la quasi-totalité de la gamme du Xeon 2618v2 à 6 cœurs cadencés à 2 GHz au Xeon 2697 haut de gamme avec 12 cœurs cadencés à 2,97 GHz) et jusqu’à 8 barrettes DIMM DDR3 ECC de 16 Go. Comme les serveurs rack traditionnels de la série M4, le nx360 M4 intègre la puce de management IMM v2 d’IBM ; ce qui lui permet d’être piloté comme tout serveur de la série x (là où HP rogne un peu sur les fonctions de management pour ses serveurs skinless de la série Proliant SL). En interne, le nœud dispose d’un port USB pour booter ESXi ou XenServer, et il peut aussi accueillir un disque dur de 3,5 pouces, deux disques durs de 2,5 pouces et jusqu’à quatre SSD de 1,8 pouces, selon l’option retenue par le client.

L’ensemble de la connectique du nx360 M4 est accessible en  façade du serveur. On retrouve en standard 2 ports Ethernet, le port IMM, ainsi qu’un emplacement pour les ports de la carte Mezzanine optionnelle (2x 10 Gbit Ethernet par exemple) et un emplacement pour carte PCI-e demi longueur.

La palette d’usage du nx360 devrait encore s’élargir un peu plus en fin d’année avec l’arrivée du StorageNEX, une extension du nx360 lui permettant d’accueillir jusqu’à 32 To de capacité et qui rendra le châssis NeXtScale intéressant pour des implémentations Hadoop ou pour la réalisation de clusters de stockage banalisés. Le PCI NEX, attendu début 2014, élargira, quant à lui, le spectre d’usage au monde du HPC avec le support des accélérateurs Intel et Nvidia.

Selon IBM, les premiers éléments de l’offre NeXtScale, le châssis n1200 et le nœud nx360 M4, devraient être disponibles vers la fin du mois d’octobre et le prix d’une configuration de base devrait débuter aux environs de 4000 $. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close