NetApp Insight Berlin : NetApp et Fujitsu dévoilent les appliances convergées Nflex

Lors de la conférence européenne de NetApp qui se tenait cette semaine à Berlin, NetApp et Fujitsu ont levé le voile sur les appliances convergées prêtes à l'emploi Nflex, qui associent les baies de stockage NetApp et les serveurs du japonais. Une offre que Fujitsu complétera prochainement par une gamme hyperconvergée Nutanix.

À l’occasion de sa conférence NetApp Insight à Berlin, NetApp et Fujitsu ont dévoilé une nouvelle famille de solutions d’infrastructure convergée, la gamme nflex, qui combine le savoir-faire serveur de Fujitsu avec celui de NetApp en matière de stockage flash. Cette gamme, destinée aux clients européens des deux sociétés, est attendue pour le mois de janvier.

L’offre nflex se présente comme une alternative aux Vxblocks de Dell EMC. Son lancement confirme la proximité entre NetApp et Fujitsu, qui sont des alliés historiques en Europe. Pour NetApp, elle devrait être un complément bienvenu aux architectures de références FlexPod développées conjointement avec Cisco (avec lequel NetApp propose aussi une gamme convergée à base de stockage SolidFire, les FlexPod SF).

Comme l’explique Fujitsu, les nflex ont un gros avantage par rapport aux FlexPod, qui ne sont que des architectures de références utilisées par les intégrateurs pour assembler des systèmes selon des recettes de cuisine élaborées par NetApp et Cisco. Ils sont en effet assemblés industriellement et bénéficient d’un support unique assuré par Fujitsu. Ils sont en outre assemblés et configurés dans l’usine de Fujitsu à Augsburg, en Allemagne, puis livrés prêts à l’emploi aux clients.

Nflex : une offre composée de 4 modèles supportant de 100 à 600 VM

L’offre nflex est une offre d’infrastructure convergée, qui associe des serveurs Primergy CX400 M4 de Fujitsu, des commutateurs Extreme Networks VDX 6740 (issus du rachat de Brocade) et des baies de stockage hybride ou 100 % Flash de NetApp. Le tout est supervisé par la console ISM de Fujitsu et est livré préinstallé avec VMware vSphere.

Selon les deux sociétés, la gamme Nflex se compose de quatre modèles à même de supporter entre 100 et 600 machines virtuelles.

En entrée de gamme, le nflex M10 combine deux nœuds serveur Primergy CX2560 installés dans des châssis CX400 M4 — ce dernier est un châssis 2U dense capable d’accueillir 4 nœuds serveur bisocket Xeon Scalable Platform — et une baie FAS 2500. Il est conçu pour supporter environ 100 machines virtuelles.

Le nflex M30 est le premier modèle à base de baies de stockage 100 % flash — un AFF A200 avec 12 disques SSD de 1 To — et il inclut 4 nœuds CX2560 pour un support de 200 VM. Selon Fujitsu, chaque nœud serveur peut être doté de 384 Go à 1 To de mémoire en fonction de la nature des applications à gérer. Le M50 est directement dérivé du M30 mais est livré en standard avec huit nœuds serveur pour un support théorique de 400 VM.

Enfin, en haut de gamme, le nflex M70 associe une baie AFF A300 (avec 12 SSD de 3,8 To) à 12 nœuds serveurs CX2560 pour un total de 600 VM supportées.

Fujitsu s’allie à Nutanix dans l’hyperconvergence

Lors de la conférence NetApp Insight, LeMagIT a interrogé NetApp et Fujitsu sur l’éventualité d’une offre hyperconvergée similaire à l’offre NetApp HCI, que le constructeur américain a déjà bâtie avec Cisco. Une telle offre n’est pour l’instant pas au programme, nous ont expliqué les deux partenaires.

Il y a sans doute une bonne raison à cela : Fujitsu a récemment noué une alliance discrète avec Nutanix pour proposer la solution hyperconvergée du constructeur sur ses propres serveurs. L’offre hyperconvergée Fujitsu-Nutanix, à ce jour non annoncée, devrait faire son apparition au premier semestre 2018.

Elle s’appuiera initialement sur trois modèles, le XF3070 (à base de serveur 1U Primergy RX2530 M4), le XF8050 (dérivé d’un serveur 2U Primergy RX2540 avec 24 emplacements pour SSD 2,5 pouces) et le XF8055 (dérivé d’un serveur RX3540 avec 12 disques 3,5 pouces). Fujitsu deviendra ainsi le 3e grand constructeur mondial à rejoindre la liste des OEM de Nutanix, après Dell et Lenovo.

Notons par ailleurs que le constructeur japonais commercialise déjà des appliances VSAN prêtes à l’emploi en partenariat avec VMware et des appliances hyperconvergées Microsoft utilisant la technologie Storage Spaces Direct. Une version Fujitsu de NetApp HCI aurait donc sans doute compliqué une offre hyperconvergée déjà bien chargée…

Pour approfondir sur x86

- ANNONCES GOOGLE

Close