Innovation : le prochain incubateur pour l'e-santé fait le plein

Clôt le 30 septembre, l'appel à projets de l'incubateur e-santé de Paris 15è est en passe de faire le plein de candidatures dont certaines venant de l'étranger.

Des cinq appels à candidatures en cours lancés par la Ville de Paris pour l'incubateur Boucicaut (Paris 15ème) qui ouvrira ses portes en janvier 2014, le thème de l'e-santé est le plus sollicité. Sans grande surprise, la croissance des dépenses IT du secteur santé (+2% selon IDC) étant tirée par l'appétit et le besoin d'innovations de ce domaine.

 

« Par expérience, dans ce genre de démarche, nous recevons 60 à 70 dossiers pour 10 places, 90% des dossiers arrivant la dernière semaine, voire le dernier jour », témoigne Nicolas Bellego, chef de projet de Paris Incubateurs, l'un des bras armés de la capitale et de la région Ile-de-France pour l'animation de la politique d'accompagnement de jeunes pousses. Un premier bilan d'étape sera donc possible dès la semaine prochaine.
 

Clôt le 30 septembre, l'appel à projets e-santé (comme ceux lancés sur les thèmes « ville de demain » et « design ») rendra son verdict à la mi-décembre. Sont ciblés les projets en phase de décollage, ayant un à deux ans de rodage à leur actif, avec un premier prototype, une étude de marché, et au moins un beta-testeur ou un client. Ce qui fait sa spécificité par rapport aux incubateurs ouverts ces deux dernières années à Paris au sein de l'institut de la vision (hôpital Quinze-Vingt), à l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM, Pitié–Salpêtrière) ou Paris Biotech Santé (Paris Descartes, Inserm, Ecole Centrale Paris, Essec) plutôt axés sur des projets amont. « Pour les thèmes e-santé ou ville de demain, l'idée est de fédérer les projets déjà un peu matures, afin d'atteindre une masse critique d'acteurs qui puissent avoir ainsi plus de visibilité, et plus de poids face aux éventuels grands donneurs d'ordre, pour des expérimentations par exemple », explique Nicolas Bellego.
 

L'éventail est large : de la télémédecine au suivi des maladies chroniques, en passant par la prévention, la relation soignant-soigné … aussi large que l'ensemble des thématiques regroupées autour de la prise en compte du vieillissement de la population avec le programme du pôle SilverValley (à Ivry). Ou encore celui des technologies de santé (à voir le programme des TechDays Santé 2013, ce 26 septembre à Chambéry) branché notamment sur l'apport de la robotique et de l'impression 3D (fabrication d'implants).
 

A Paris, la feuille de route de l'incubateur Boucicaut soutenu par une vingtaine d'acteurs d'envergure (de l'APHP à la Caisse des dépôts, en passant par SFR, Sanofi, EADS, Société Générale ... et les pôles de compétitivité AsTech et Advancity) prévoit pour les porteurs de projets retenus (10 à 15 pour l'e-santé) une offre d'accompagnement classique (développement commercial, soutien logistique, aide à la recherche de financement, etc) ainsi qu'un accès au financement de Paris Innovation Amorçage: une avance remboursable à taux zéro comprise entre 50 000 et 100 000 euros.


 


 


 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close