La DGA modernise ses capacités de télémédecine

La Direction Générale de l’Armement a décidé de pousser plus avant ses capacités de télémédecine en donnant aux équipes médicales en opération des outils de télé-expertise, les reliant à un pool de 9 hôpitaux militaires en France.

La direction générale de l’Armement (DGA) a décidé de moderniser ses capacités d’intervention médicale sur le terrain. Dans le cadre d’un appel d’offres, la DGA a retenu la société Cassidian, la division Défense et sécurité d’EADS, ainsi que son partenaire technologique, l’éditeur rennais Etiam, pour la mise en place d’une plate-forme de télé-expertise médicale.

Cette plate-forme s’appuiera sur la solution d’échange d’imagerie médicale Etiam-Connect de l’éditeur. Dans le cadre de ce projet, cette plate-forme sera la base d’un service télé-imagerie à l’échelle internationale, reliant via une liaison sécurisée les centres opérationnels sur le terrain (OPEX - sites d'opération extérieure) à 9 hôpitaux militaires situés en métropole, à Paris, Metz, St Mandé, Clamart, Brest, Lyon, Bordeaux, Marseille et Toulon, précise un communiqué.

A travers ce dispositif, les équipes médicales déployées sur le terrain, «en outre-mer, sur certains bâtiments de la Marine Nationale ou encore à partir d'une dizaine de sites prépositionnés à travers le monde» indique ce même communiqué, pourront échanger en temps réel des données liées par exemple à l’imagerie médicale (comme les scanners ou encore les radio) avec des experts situés dans les centres hospitaliers en métropole. Une façon «d'apporter un meilleur soutien aux personnels en mission à l'extérieur».

Selon Etiam, les données seront transmises via les réseaux de transmission militaires satellitaires, garantissant le chiffrement des transmissions et donc l’intégrité des données échangées entre les équipes distantes et les hôpitaux. L’objectif de ce projet est de permettre de décloisonner le diagnostic médical et de proposer «une qualité de données médicales sur le terrain égale à celle disponible en métropole».

Etiam collabore avec Cassidian depuis 2007 avec le Service de Santé et avait ainsi jeté les premières fondations de ce nouvel accord. Selon nos confrères de Ticsanté.com, cette collaboration tournait autour d’un projet de télémédecine baptisée Telim, qui permettait à l’équipe médicale en opération de faire une demande de télé-diagnostic à un expert situé dans un hôpital en métropole, à partir d’un compte rendu radiologique ou encore d’un examen d’imagerie. Le nouvel accord signé entre les parties permettrait ainsi de moderniser les workflows en y greffant la possibilité de faire collaborer plusieurs experts sur un même diagnostic, faisant ainsi intervenir plusieurs spécialités. Toujours selon nos confrères, des outils de gestion de planing d’astreinte et de routage vers le hôpitaux ont également été implémentés.

Selon nos confrères de Sud-Ouest, ce contrat représente pour Etiam un apport de 2 millions d’euros.

Pour approfondir sur Secteur public

- ANNONCES GOOGLE

Close