Le DMP sur clé USB, c’est fini

Sans grosse surprise, les expérimentations entamées en août 2011 qui visaient à tester le déploiement du DMP sur une clé USB ne seront pas poursuivies.

Sans grosse surprise, les expérimentations débutées en août 2011 qui visaient à tester le déploiement du Dossier médical Personnel (DMP) sur une clé USB ne seront pas poursuivies. C'est ce qu'indiquent nos confrères de TIC Santé, un site spécialisé dans les technologies dans le domaine de la Santé suite aux propos de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine. Cette dernière a en effet confirmé qu’aucune suite ne serait donnée à ces projets pilotes, initiés dans plusieurs villes en France.

Le projet de placer le Dossier Médical Personnel sur un support portable avait été lancé en août 2011 suite à l’aval donné par le Conseil Constitutionnel. Face notamment à la difficulté que rencontrait le DMP dans son format centralisé sur le Web, il avait été décidé d’étendre les expérimentations vers un support portatif, comme la clé. Moins centralisée donc, cette déclinaison du DMP permettait à un patient d’emporter sa clé USB chez son médecin traitant qui mettait à alors à jour son dossier. Selon nos confrères, ces expérimentations couraient jusqu’au 31 décembre 2013.

En septembre dernier, déjà,Marisol Touraine, dans le cadre du lancement de sa stratégie nationale de santé, avait annoncé son intention de ré-orienter le dossier médical personnel, désormais de « 2e génération », vers une populations plus ciblées, les patients atteints de maladie chroniques et les personnes âgées. « Car ce sont eux qui sont amenés à consulter le plus régulièrement des professionnels de santé » a-t-elle expliqué alors qu’elle était auditionnée par la commission sur les crédits de la mission santé du projet de loi de finances (PLF) pour 2014, indique encore Tic Santé.
A ce jour, 401 067 DMP ont été créés, selon le comptage du site dmp.gouv.fr.

Pour approfondir sur Secteur public

- ANNONCES GOOGLE

Close