Fujitsu sort de la bourse de Londres

La semaine dernière, le groupe japonais a annoncé deux opérations d’envergure visant à réduire les coûts : sa sortie des cotations boursières du London Stock Exchange ainsi que la liquidation de sa filiale Fujitsu Management Services of America

Fujitsu fait le ménage. La semaine dernière, le groupe japonais a annoncé deux opérations d’envergure visant à réduire les coûts : sa sortie des cotations boursières du London Stock Exchange ainsi que la liquidation de sa filiale Fujitsu Management Services of America, une filiale qui autrefois était dédiée aux systèmes PBX, notamment mais qui n’a conservé que ses activités de scanner et de hardware, précise Fujitsu dans un communiqué. Les activités de scanners seront par ailleurs transférées au Japon, au sein de la filiale PFU Limited. Les fonctions de support proposées aux autres filiales Fujitsu sont également scindées. Le Japon s’attend à ce que la liquidation soit finalisée en mars 2015.

La sortie de la bourse londonienne vise quant à elle « à réduire les tâches administratives ainsi que les coûts associés à la cotation sur le LSE », précise le groupe dans un communiqué séparé. Fujitsu confirme conserver sa présence sur les marchés boursiers de Tokyo et Nagoya. Cette opération prendra effet au 31 janvier 2014.

Il faut ajouter que le Japonais avait rencontré certains déboires avec le gouvernement britannique. Fujitsu s’est retrouvé blacklisté par le Cabinet Office et dé-référencé des fournisseurs, pour représenter un risque trop élevé. Le Japonais avait notamment été pointé du doigt par le ministère du Travail et des Retraites britannique pour ne pas avoir respecté ses engagements dans le cadre d’un vaste projet de maintenance de postes de travail. Le contrat avait été annulé et était revenu à HP.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close