FreeBSD 10 est disponible

Le projet FreeBSD a annoncé l'arrivée officielle de FreeBSD 10, une mouture qui apporte de nombreuses améliorations en matière de virtualisation, un support matériel enrichi et de multiples nouveautés.

Alors que la fondation OpenBSD court toujours après 20 000 $ pour financer ses dépenses courantes, le Projet FreeBSD vient d’annoncer le lancement de FreeBSD 10, la dernière version majeure de l’OS dérivé de la distribution Unix BSD.

Cette nouvelle mouture apporte de nombreuses améliorations en matière de virtualisation avec pour commencer l’inclusion de l’hyperviseur BSD, bhyve sur les processeurs 64 bit Intel supportant VT-x et la fonction EPT (Extended Page Table), c’est-à-dire tous les CPU serveurs Intel postérieurs à la génération Xeon 55xx.

FreeBSD 10 supporte aussi l’API virtio, qui permet le support d’OS paravirtualisés sur KVM mais aussi VirtualBox et bhyve. Sont notamment supportés des drivers pour les opérations d’IO disques et réseau ainsi qu’un driver pour le memory Ballooning. FreeBSD officialise aussi l’intégration de pilotes paravirtualisés pour Hyper-V (développé en conjonction avec NetApp) et l’intégration du driver vmx (un pilote ethernet VMware) pour le déploiement de FreeBSD au-dessus de vSphere ESXi. Enfin, la virtualisation Xen PVHVM est aussi intégrée au noyau FreeBSD.

L’équipe FreeBSD souligne aussi les efforts faits pour améliorer le support des architectures ARM v6 et v7 (mais pas encore le v8 64 bit), la mise à jour de nombreux pilotes réseau et stockage ainsi que l’arrivée d’un nouvel initiateur et d’une nouvelle cible iSCSI. 

Côté stockage, FreeBSD inclut désormais une implémentation complète de FUSE (ce qui apporte le support de tous les file systems supportés par FUSE), et supporte le boot sur un disque ZFS. L’implémentation ZFS a encore été raffinée avec le support de TRIM pour les SSD et le support de la compression LZ ainsi que le portage de la fonction zio nop-write développée dans le cadre du projet Illumos, et qui optimise les écritures ZFS dans certaines.

FreeBSD est au cœur de nombreux systèmes embarqués et on le retrouve aussi dans le monde du stockage : Il est au coeur de l’OS OnTap de NetApp et il est aussi utilisé par l’OS de stockage FreeNAS, qui est l’un des OS NAS open source les plus conviviaux du marché.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close