Qualcomm renforce sa propriété intellectuelle dans la mobilité

Le créateur des processeurs mobiles Snapdragon vient de racheter à HP la propriété intellectuelle associée à Palm, aux iPaq et à Bitfone.

C’est une opération qui marque la fin d’une aventure. HP vient en effet de céder à Qualcomm sa propriété intellectuelle associée à Palm, aux iPaq et à Bitfone. Autant dire à la mobilité en général. Racheté en 2006 par HP, Bitfone proposait une solution de distribution de logiciels à destination de terminaux mobiles, sur les réseaux sans fil. La marque iPaq était quant à elle emblématique des premiers assistants électroniques personnels (PDA) sous Windows Mobile. Quant à Palm, HP en avait annoncé le rachat, à la surprise générale, pour 1,2 Md$, en avril 2010. Avec cette opération, le groupe faisait avait l’acquisition d’un OS mobile reconnu, WebOS, qui devait lui permettre de contrôler l’ensemble de la chaîne allant du matériel au logiciel, suivant une approche qui a fait le succès d’Apple et, un temps, de RIM.

Jusqu’alors, HP avait plutôt misé son avenir dans les mobiles sur le système d’exploitation de Microsoft, Windows Mobile. Las, sans que l’on sache vraiment pourquoi, HP a essayé de donner un nouveau modèle économique à WebOS, tentant de commercialiser des licences de l’OS. Et en décembre 2011, après une période de flou nébuleux, HP décide de publier le code source de l’OS mobile « maudit » en Open Source. Il trouvera une seconde vie chez LG, au sein de téléviseurs, dans un premier temps au moins. 

Au total, Qualcomm met aujourd’hui la main sur 1400 brevets - accordés ou dont la demande est en cours d’examen -, aux Etats-Unis, et environ un millier d’autres dans le reste du monde, qui recouvrent « des techniques fondamentales pour les systèmes d’exploitation mobiles ». Qualcomm s’illustre notamment par ses chipsets Snapdragon à destination de terminaux mobiles. Le montant de l’opération n’a pas été communiqué.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close